Tipasa: Houssem est mort noyé, l’enquête avance

0
1701

La disparition du petit Houssem, avait plongé toute la ville de Tipaza dans l’émoi et la consternation, on croyait en avoir fini avec le rapt d’enfants. Si ce n’est qu’en début d’après midi du mercredi dernier, Houssem qui jouait dans sa cité à proximité du domicile familial sis à la cité des neufs martyrs à Bou-Ismail, avait brutalement disparu.

A peine âgé de 9 ans, il a été retrouvé mort, samedi, dans la forêt de Sidi Slimane, non loin de sa maison, le corps gisant dans une mare, prés de l’autoroute et d’un barrage à coté de Khemisti. Transporté vers la morgue de l’Hopital de Douera, les résultats préliminaires de l’autopsie effectués sur son cadavre ont démontré qu’il était mort noyé. Tandis que l’enquête judiciaire se poursuit toujours en vue élucider cette affaire, a-t-on appris de sources sécuritaires. Le cadavre du petit Houssem, ne porte aucune trace de violence physique, selon les résultats préliminaires du médecin légiste, qui a affirmé que la date du décès remontait à trois jours. Parallèlement, l’enquête se poursuit avec les individus arrêtés dont le demi-frère de Houssem et deux de ses amis, probablement concernés par un conflit d’ordre financier en relation avec l’affaire, tandis que les équipes de la gendarmerie poursuivent les recherches en vue de récupérer les vêtements de l’enfant, chemise et  chaussures, qui n’ont pas été retrouvés sur la scène du drame.

Un véhicule, avait été également saisi d’ès vendredi dans un garage près du domicile familial grâce à la brigade cynotechnique qui a eu recours aux vêtements de l’enfant, indique la même source. Les services de la Gendarmerie nationale ont mobilisé tous leurs moyens  humains et matériels dans le cadre de l’enquête judiciaire diligentée par la brigade d’investigations. Pour rappel, un plan national Alerte-Rapt d’enfants avait été immédiatement déclenché suite à la disparition de Houssem.