Royaume-Uni: 22 morts et 59 blessés aux abords d’une salle de concert à Manchester, le groupe Etat islamique revendique l’attentat (Actualisé)

0
1459

L’identité du kamikaze a été annoncée par les autorités américaines, il s’agit d’un citoyen britannique âgé de 22 ans Salman Abedi. Le site Internet du SITE Intelligence Group, l’entreprise américaine qui collecte des données photos et vidéos issues des différents canaux de diffusion djihadiste publie une photo qu’elle présente comme celle du kamikaze qui a perpétré l’attaque. SITE annonce que l’image est issue d’un compte sur un réseau social, décrit comme «pro-Etat islamique». Un attentat-suicide avait visé un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande à Manchester dans le nord-ouest de l’Angleterre, lundi 22 mai. Par ailleurs, la police de Manchester a annoncé l’arrestation d’un homme de 23 ans en lien avec cette attaque. L’attaque suicide a fait au moins 22 morts et 59 blessés dont 12 enfants. L’attentat a été revendiqué par le groupe Etat islamique. Une puissante explosion a eu lieu, ce lundi soir, vers 22h30, à l’une des entrées de la salle de concert «Manchester Arena», pouvant accueillir 21 000 personnes, précisément à la fin de la représentation de la pop-star américaine Ariana Grande, très populaire parmi les jeunes. L’attentat a été perpétré par un homme qui a fait détoner «un engin explosif improvisé», a précisé Ian Hopkins, commissaire de police de Manchester. Le groupe djihadiste État islamique (EI) a revendiqué, ce mardi, l’attentat dans un communiqué en affirmant qu’un «des soldats du califat a placé une bombe dans la foule» lors du concert. Il promet d’autres attaques. La police locale avait confirmé un attentat et évoquait «un agresseur solitaire» qui s’est donné la mort avec un «engin explosif improvisé». Des images diffusées sur les réseaux sociaux ont montré des scènes de panique survenues dans la salle. Mais, l’incident a eu lieu hors de l’enceinte de la salle Manchester Arena dans un espace public, au moment où les spectateurs quittaient le concert. Selon la police des transports de Manchester, l’explosion s’est produite dans le foyer du stade qui abrite la salle de concerts. Précisément au foyer qui est un espace public qui relie la salle à la gare de Victoria où passent trains et métros. La salle accueillait un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande, qui venait de se terminer. Ce bilan provisoire fait de cette attaque la plus meurtrière au Royaume-Uni depuis les attentats de Londres en 2005, qui avaient tué 52 personnes. En mars, une attaque visant le Parlement britannique avait fait 4 morts. Ce mardi 23 mai, la Première ministre conservatrice Theresa May et son rival travailliste Jeremy Corbyn ont décidé de suspendre leur campagne en vue des prochaines élections législatives du 8 juin. Les premières images filmées par des témoins sur leurs téléphones montrent des scènes de panique à l’intérieur de la salle de concert et des gens en train d’évacuer dans le plus grand chaos. Ce qui semble avoir accru le nombre de victimes, piétinées dans l’immense bousculade qui a suivi l’incident. Les forces de sécurité ont, par ailleurs, fermé la gare Victoria Manchester, qui est à proximité de l’arène, et aucun train ne circule sur cette ligne actuellement. Les familles de plusieurs blessés évoquent des blessures provoquées par des éclats d’obus. Il s’agit peut-être de clous ou d’autres objets tranchants, mais il faudra attendre les résultats de l’enquête en cours pour préciser la nature de l’arme utilisée.