Prix du générique d’Or: « El Batha » et « H’dech H’dech » sacrées meilleures œuvres comiques et dramatiques pour 2024

0
143

L’Opéra d’Alger Boualem-Bessaih, a abrité, dans la soirée de mercredi, une cérémonie de remise des prix de la 2e édition du concours Le générique d’Or (Edition Palestine), pour les meilleures œuvres dramatiques et comiques diffusées pendant le mois de Ramadhan 2024, « el Batha » et « H’dech H’dech » ayant raflé la majorité des prix.

La cérémonie s’est déroulée en présence du conseiller auprès du président de la République chargé de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la formation professionnelle et de la culture, Mohamed Seghir Saâdaoui, du président de la Cour constitutionnelle, M. Omar Belhadj, de la ministre de la Culture et des Arts, Mme Soraya Mouloudji, et du ministre de la Communication, M. Mohamed Laagab, outre des représentants du Conseil de la nation et de l’Assemblée populaire nationale (APN), et des représentants du corps diplomatique accrédité en Algérie, dont l’ambassadeur de l’Etat de Palestine à Alger, M. Fayez Abu Aïta.

Ce prix « prestigieux est un plus pour notre scène culturelle arabe en générale et algérienne en particulier, d’autant qu’il contribue à consacrer une valeur esthétique importante en termes de compétition, d’évaluation et de la recherche continue de la qualité et du professionnalisme, dans le but de promouvoir la créativité et la qualité artistique des œuvres télévisées », a estimé Mme Mouloudji.

Elle a ajouté qu’une telle rencontre « est à même de rapprocher les liens non seulement sur le plan artistique, mais aussi concernant de nombreuses questions liées au monde arabe, ainsi que les grandes causes à leur tête la Palestine, pays frère, notamment face à l’agression barbare contre nos frères palestiniens, faisant fi de toutes les chartes internationales et toutes les valeurs humanitaires ».

De son côté, le ministre de la Communication a affirmé que la consécration de la 2e édition du concours du « générique d’Or » à l’Etat de Palestine, « est une démarche en cohésion avec la position du peuple algérien et avec les fortes positions prises et proclamées par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, lors de ses différentes rencontres avec les présidents et de ses visites à l’étranger », ajoutant que ce concours dédié à la production dramatique télévisée « intervient dans un contexte marqué par la promulgation de la loi sur l’industrie cinématographique et du décret présidentiel relatif au statut de l’artiste ».Dans la catégorie comédie, le feuilleton « el batha » a remporté le prix de la meilleure œuvre complète, le prix du meilleur rôle féminin revenu à l’actrice Yasmine Abdelmoumen, pour son personnage « Rabiaa », le prix du meilleur rôle masculin décroché par Nabil Asli pour son personnage « Laz », et le prix de la meilleure réalisation décroché par Walid Bouchbah, réalisateur de cette œuvre.S’agissant de la catégorie séries dramatiques, le feuilleton « hdach hdach 11/11 », a été élu meilleur feuilleton dramatique, son réalisateur Oussma Kobi s’est, également, vu décerner le prix de la meilleure réalisation. L’actrice Djamila Arres, a pour sa part, été primé du prix meilleur rôle féminin, pour son rôle dans le feuilleton « El Rihane », du réalisateur égyptien Mahmoud Kamil. Cette édition a été dédiée à l’Etat de Palestine et à la lutte héroïque de son peuple contre l’entité sioniste et ses crimes génocidaires perpétrés contre les Palestiniens. Elle a également été l’occasion de réaffirmer les liens historiques profonds qui unissent les peuples algérien et palestinien.Un court métrage illustrant le génocide subi par les Palestiniens et rappelant la position ferme de l’Algérie dans les fora internationaux et l’engagement indéfectible du gouvernement et du peuple algériens, en faveur de la cause palestinienne a été projeté à cette occasion.La cérémonie a été marquée par un hommage à la mémoire de la réalisatrice et actrice algérienne Rim Ghazali, ainsi qu’à l’acteur égyptien Tarek Abdelaziz, ami de l’Algérie.En outre, plusieurs créateurs algériens et stars arabes, invités d’honneur de l’Algérie ont été distingués, en reconnaissance de leurs parcours artistiques remarquables, notamment le réalisateur Djaffar Gacem, l’acteur syrien Abbas Al Nouri, le réalisateur tunisien Nasreddine Sehili, l’acteur égyptien Ahmed Salama, l’actrice et réalisatrice saoudienne Maryam Al Ghamedi et l’actrice libanaise Nadine Al Rassi.Cette édition a connu la participation de neuf pays arabes: la Palestine, la Tunisie, la Libye, l’Egypte, la Syrie, le Liban, l’Irak, la Jordanie et l’Arabie saoudite, en présence d’invités d’honneur arabes, héros des comédies télévisées dont la scénariste syrienne Rym Hana, l’actrice jordanienne Diana Rahmeh et l’acteur libanais Pierre Dagher.La deuxième édition du concours « Générique d’Or », organisée par la Ligue nationale des professionnels de l’audiovisuel sous le slogan « Une nouvelle vision », a également vu la présence d’un public nombreux, composé d’artistes, de critiques et de journalistes.

Mohamed T

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici