Pourquoi les femmes et les hommes devraient envisager des horaires de sommeil différents ?

0
93

Les rythmes biologiques des femmes et des hommes sont distincts, et cette divergence peut avoir des implications significatives pour leur santé et leur bien-être. Selon des études récentes, les cycles de sommeil des femmes et des hommes diffèrent suffisamment pour justifier des heures de coucher différentes.

Les recherches menées par des médecins des universités de Stanford, Harvard (États-Unis) et Southampton (Royaume-Uni) indiquent que les femmes ont plus de facilité à entrer dans les phases initiales du sommeil, notamment la somnolence, le sommeil léger et le sommeil profond, qui précèdent le sommeil paradoxal. Elles passent également plus de temps dans ces phases que les hommes, environ 10 minutes de plus. De plus, la phase de sommeil paradoxal commence jusqu’à un quart d’heure plus tôt dans le cycle de sommeil des femmes que chez les hommes, en particulier après l’ovulation. Ces différences suggèrent que les femmes tirent davantage de bénéfices de leur sommeil.

Par ailleurs, les problèmes de sommeil sont également influencés par des facteurs hormonaux distincts. Par exemple, les hommes connaissent une baisse de testostérone avec l’âge, ce qui peut entraîner des difficultés de sommeil. Pour les femmes, les hormones fluctuent au cours du cycle menstruel, ce qui peut provoquer des problèmes tels que l’insomnie ou les réveils nocturnes, en particulier avant et pendant les règles. Les femmes sont également plus susceptibles de souffrir de troubles liés au sommeil, tels que le syndrome des jambes sans repos ou les troubles de l’alimentation nocturne.

Une autre différence notable est que les femmes ont tendance à être plus matinales que les hommes. Leur production de mélatonine, l’hormone du sommeil, commence plus tôt dans la soirée, ce qui signifie qu’elles ont souvent besoin de se coucher plus tôt pour un sommeil efficace. Leur température corporelle commence également à augmenter plus tôt le matin, ce qui les amène naturellement à se réveiller plus tôt.

Ces variations dans les cycles de sommeil et les rythmes circadiens peuvent avoir un impact significatif sur la santé, l’humeur et les fonctions cognitives. Il est donc important que les hommes et les femmes considèrent ces différences lorsqu’ils établissent leurs horaires de sommeil. Des ajustements simples, comme des heures de coucher adaptées aux rythmes naturels, peuvent contribuer à améliorer la qualité du sommeil et le bien-être général.

Neila M

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici