Port d’Alger: Hausse du mouvement des navires et du trafic de marchandises au 1er trimestre

0
389

L’Entreprise portuaire d’Alger (Epal) a enregistré, au cours du premier trimestre 2024, une hausse aussi bien pour le mouvement des navires que pour le trafic de marchandises, avec une progression significative (+11,67%) des conteneurs traités à l’export, a indique l’entreprise dans le dernier numéro de sa revue.

Entre janvier et mars, le nombre de navires ayant accosté au niveau de la principale infrastructure portuaire du pays a atteint 393 navires dont 314  opérants, soit 100% de l’objectif fixé, à savoir une hausse de 4,24%  comparativement au même trimestre 2023, relèvent ces données publiées sur le site web de l’Epal. Pour ce qui est du trafic global de marchandises, il s’est établi à 1,93  million de tonnes, marquant une augmentation de 4,57% en comparaison avec  la même période de l’année passée, une évolution « due essentiellement à l’accroissement du trafic des produits conteneurs et des hydrocarbures », explique la même source. Les marchandises débarquées ont affiché un volume de 1.588.409 tonnes (+3,14%) tandis que celles embarquées (exportées) ont totalisé durant le premier trimestre 347.111 tonnes contre 310.836 tonnes au premier trimestre 2023 (+11,67%), portées principalement par l’augmentation de l’exportation des conteneurs et des hydrocarbures.S’agissant du trafic de conteneurs traités par l’Epal, le bilan fait état d’un total de 64.917 Equivalent vingt pieds (EVP) réceptionnés pour une prévision de 66.735 EVP, soit 97% d’atteinte d’objectif, notant que ce type de trafic portuaire a progressé de 16% entre janvier et mars.En volume, le tonnage brut des conteneurs traités entre janvier et mars a atteint 535.739 tonnes, relève l’Epal qui indique que ces données font ressortir « des variations positives respectives de (+6,97%) et (+4,02%) pour le tonnage brut et le tonnage net comparé au premier trimestre 2023 ».En outre, le taux de conteneurisation enregistré sur les trois premiers mois de l’année en cours était de 94% contre 95% au cours de la même période 2023.La publication institutionnelle a mis l’accent notamment sur les investissements lancés par l’Epal ces dernières années en vue de renforcer sa capacité opérationnelle et qui ont permis, entres autres, la réhabilitation de plusieurs quais optimisant ainsi l’utilisation de l’espace portuaire, mais aussi d’augmenter la capacité d’accueil des navires. Cet effort « contribue à attirer davantage de trafic maritime. Cette efficacité accrue réduit les temps d’attente des navires au port, ce qui se traduit par une meilleure rotation des marchandises et une augmentation globale du volume traité, en renforçant la compétitivité du port d’Alger sur la scène régionale », souligne la revue.

Moussa O

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici