Numérisation: Vers l’élaboration d’une stratégie nationale pour faire face aux menaces cybernétiques

0
149

Le Directeur général de l’Agence de la sécurité des systèmes d’information, le général Abdeslam Belghoul a affirmé, lundi, l’attachement de l’Algérie à sécuriser ses systèmes d’information dans le contexte des menaces cybernétiques exacerbées, relevant que l’Agence s’attelait à l’élaboration d’une stratégie nationale à cet effet.

Dans une allocution lors des travaux de la rencontre internationale sur « la souveraineté numérique de l’Etat: des politiques et des expériences comparées », organisée par la faculté des Sciences politiques et des Relations internationales à l’Université d’Alger 3, le général  Belghoul a précisé que l’Agence « s’attèle actuellement à l’élaboration d’une stratégie nationale de la sécurité des systèmes d’information, en coordination avec les différents organismes concernés de l’Etat, en plus de l’accompagnement des structures de l’Etat dans la sécurisation de leur systèmes d’information, ainsi que la riposte aux accidents cybernétiques à travers l’investigation, l’assistance et la sensibilisation de manière périodique ». Le même responsable a évoqué la question « du stockage d’informations et leur protection, et l’objectif de leur utilisation, ainsi que leur relation avec la souveraineté numérique, outre le piratage et son lien avec la criminalité, l’espionnage et les actes subversifs », dans un monde « qui connait une transition numérique effrénée ». Il a relevé, également, que les chiffres relayés, dans ce sens, « sont effrayants et terrifiants, eu égard au grand nombre de menaces relatives à la cyber-sécurité par l’usage d’outils sophistiqués, des menaces et des attaques qui engendrent des dommages matériels et moraux considérables ».   Il a, également, précisé que ces dangers et menaces « interpellent les pays quant à l’impératif de sécuriser leurs systèmes d’information (SI), en particulier les systèmes vitaux », indiquant que « les autorités supérieures en Algérie ont accordé une importance particulière à la numérisation, qui constitue l’un des engagements du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, une démarche à laquelle tous les secteurs ont adhéré », a-t-il dit. Le même responsable a rappelé, à cette occasion, « les décisions les plus importantes du président de la République concernant la mise en place d’un système national de sécurité des systèmes d’information, l’importance capitale attachée à la sécurité cybernétique et la création d’une école nationale supérieure de sécurité cybernétique ». Et d’affirmer que « les attaques actuelles sont appuyées par certains Etats pour perturber, espionner ou manipuler l’opinion publique en diffusant de fausses informations », notamment au regard de « l’élargissement du champ des attaques, du rapprochement des technologies numériques et de l’émergence de nouvelles technologies comme l’intelligence artificielle, le Cloud computing et la technologie 5G ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici