Manger trop de sucre accentuerait la calvitie précoce des hommes

0
676

Boire des litres de jus de fruits, de thé sucré ou de soda pourrait avoir une incidence néfaste sur vos cheveux si vous êtes un homme. C’est le constat réalisé par une étude chinoise, qui pourrait en réalité confirmer qu’une bonne hygiène de vie est la clé pour limiter la calvitie précoce.

De nombreux facteurs peuvent être à l’origine d’une calvitie précoce chez les hommes. L’hérédité, la tendance à l’anxiété ou une période de stress intense, et même certains médicaments qui influencent les hormones, peuvent aggraver une chute de cheveux qui atteindra de toute façon un homme sur deux à partir de 50 ans. L’hygiène de vie peut aussi jouer pour beaucoup : fumer, ou mal manger, peut aussi accroître l’alopécie androgénique. Selon une étude scientifique menée par des chercheurs de l’Université de Tsinghua, à Pékin, et publiée dans la revue Nutrients, une consommation excessive de boissons sucrées jouerait aussi sur la progression de la calvitie.

Plusieurs théories possibles

L’enquête a été menée entre janvier et avril 2022, auprès de 1 028 hommes chinois, âgés de 18 à 45 ans, qui n’avaient pas de maladie mentale ou physique. Ces derniers ont répondu à des questions sur leurs habitudes de consommation, et sur l’existence ou non de problèmes capillaires (front, tempes ou haut du crâne qui se dégarnit). Leurs conclusions sont formelles : les hommes qui avaient « une consommation importante de boissons sucrées » soit qui buvaient des sodas, jus de fruits ou thés glacés en grande quantité plusieurs fois par semaine, avaient « un facteur de risque accru de calvitie précoce ». Certains d’entre eux buvaient environ 4 litres de boissons sucrées par jour. Des études supplémentaires sont nécessaires pour expliquer concrètement les résultats de cette enquête de terrain. Mais il se pourrait que cette consommation excessive de boissons sucrées soit liée à une mauvaise alimentation générale. Parmi les pistes évoquées par les chercheurs sur ce lien de cause à effet : l’augmentation du glucose dans le sang pourrait affecter les follicules pileux des cheveux, là où le poil pousse, en privant paradoxalement du sucre dont ont besoin les cheveux. Ou alors, ce n’est pas le sucre qui cause directement le problème. « Un apport excessif en sucre s’accompagne souvent d’un apport excessif en lipides, et un régime riche en graisses est également considéré comme étant lié à la perte de cheveux précoce », écrivent-ils. C’est effectivement ce qui avait été constaté précédemment chez la souris. Les auteurs de l’étude recommandent dans tous les cas de ralentir cette prise sucrée, qui peut, au-delà d’un désagrément esthétique, causer des problèmes de santé plus sérieux, et notamment du diabète et des maladies cardiovasculaires. Le sucre étant une drogue comme une autre, n’hésitez pas à vous faire suivre par un addictologue ou nutritionniste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici