Ligue des champions: Le CRB ne fait pas le poids !

0
133

Ce ne sera pas pour cette fois non plus. C’est en effet la quatrième fois consécutive que le CRB échoue dans sa quête d’atteindre au moins les demi-finales de la Ligue des champions.

Les Belouizdadis ont fait beaucoup moins bien que lors de leurs trois participations précédentes en échouant, cette saison, dès la phase des poules. C’est un échec retentissant qui dénote une certaine fragilité à l’international. Le CRB n’arrive toujours pas à franchir un cap, sinon comment expliquer son naufrage en Tanzanie, battu sévèrement par les Young Africans sur le score sans appel de 4 à 0, ce samedi à Dar Es Salem. Une défaite synonyme d’élimination précoce de la plus prestigieuse des compétitions africaines au niveau des clubs. Pourtant, rien ne présageait une telle déroute des Belouizdadis en terre tanzanienne sachant que les poulains de Marcos Paqueta avaient les cartes en mains avant d’aborder cette rencontre fatidique. Ils auraient même pu se permettre une courte défaite pour conserver leurs chances de qualification aux quarts de finale.Malheureusement, à cause d’un goal-average particulier défavorable par rapport à leur adversaire (3 à 0 à l’aller, 0 à 4 au retour), ils peuvent d’ores et déjà dire adieu à la Ligue des champions. C’est désolant pour une équipe dont les dirigeants ont mis le paquet pour aller loin dans la compétition. Mais visiblement, le CRB n’a toujours pas acquis la culture des compétitions africaines, malgré la présence dans ses rangs d’une pléiade de joueurs expérimentés et de talent. Apparemment, ça ne suffit toujours pas. Une telle déculottée va certainement laisser des séquelles au niveau du club. Elle fera certaines quelques victimes. Des têtes vont tomber à commencer par celle du coach qui a eu une vive altercation sur le banc de touche avec son joueur Adlène Guedioura visiblement mécontent de ne pas avoir été incorporé. Les deux hommes ont failli en venir aux mains n’était l’intervention des membres du staff technique pour les séparer. Une piètre image que les caméras de la télévision n’ont pas manqué de filmer.Il est vrai que l’élimination est amère, particulièrement à ce stade précoce de la compétition, mais il faut savoir garder son calme dans ces moments difficiles. Il n’est pas du tout conseillé de prendre des décisions hâtives sous l’effet de la colère et de la déception qu’on pourrait regretter par la suite. Les dirigeants doivent faire montre de sagesse et de pondération, même s’ils seront confrontés dans les jours à venir à la pression de leurs supporters. Ces derniers sont réputés pour être parfois virulents à fortiori lorsque l’équipe n’est pas à la hauteur de leur aspiration. Mais il ne faut surtout pas céder à la colère, au risque de tout perdre cette saison.Le CRB ne fait pas le poids en Afrique, mais il reste une valeur sûre au niveau national. Il peut désormais jeter toutes ses forces dans la bataille du championnat pour tenter de conserver son titre et remporter un cinquième sacre de suite. Les jours à venir s’annoncent néanmoins compliqués pour le Chabab, mais c’est les moments difficiles qu’on reconnaît la grandeur d’un club.

Ali Nezlioui    

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici