GECF: Le sommet d’Alger devrait envoyer « un message fort » quant au rôle crucial du gaz naturel

0
134

Le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), prévu à Alger du 29 février au 2 mars, devrait envoyer « un message fort » quant au rôle crucial du gaz naturel comme source d’énergie propre et fiable, a souligné l’analyste énergétique britannique Gaurav Sharma, relevant que le rôle de l’Algérie s’est renforcé ces dernières années sur le marché gazier international et devrait se consolider davantage.

« La déclaration d’Alger qui sanctionnera les travaux du sommet (29 févr-2 mars) devrait envoyer un message fort sur le rôle crucial du gaz naturel en tant que source d’énergie propre et fiable, tout en l’équilibrant avec les discussions plus larges sur la réduction des émissions de carbone en perspective de la COP29 prévue en Azerbaïdjan » fin 2024. Tout en soulignant que le GECF « est une force sur laquelle il faut compter » vu que ses pays membres détiennent plus de 70% des réserves mondiales prouvées de gaz naturel, et 60% des exportations de GNL, l’expert a indiqué que la position de cette organisation « est sans égal », sur la scène internationale, même si elle constitue un espace de dialogue et de défense de l’industrie du gaz naturel, et ne fixe pas les niveaux de production, contrairement à l’Opep. Dans le cadre de cette réunion, l’Algérie devra s’appuyer sur son expérience notamment en tant que membre de l’OPEP pour délivrer les bons messages lors de la réunion au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du GECF, selon M. Sharma. « En ce qui concerne spécifiquement l’Algérie, elle pourrait jouer le rôle d’arbitre et s’appuyer sur son expérience en tant que membre de l’OPEP pour passer le bon message pour la réunion des dirigeants du GECF, ainsi que pour protéger les intérêts de son industrie du gaz naturel. M. Mohamed Hamel (le SG du GECF, Ndlr) se retrouvera probablement à superviser l’une des réunions les plus cruciales » du Forum, a-t-il prédit à ce propos. Il a ajouté, dans le même ordre d’idées, que le rôle de l’Algérie en tant que « fournisseur fiable et sûr » de gaz naturel notamment vers l’Europe, va croître davantage, parallèlement au renforcement des exportations du pays par gazoducs vers l’Espagne et l’Italie, notamment.

Moussa O / Ag

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici