Leucémie: Un traitement expérimental à partir de sang de cordon ombilical

0
154

C’est une histoire qui se termine bien pour cette petite fille, qui n’avait pourtant « aucun espoir » de guérir de sa leucémie agressive. Un traitement expérimental à partir de sang de cordon ombilical lui a pourtant permis de se rétablir complètement et de vaincre cette maladie rare. Sans cet essai clinique, sa survie aurait été « très improbable ».

Sarah fait partie des cinq enfants qui étaient atteints d’une leucémie agressive, ou cancer du sang, qui peut vite s’avérer fatale, mais qui sont désormais tirés d’affaire. La petite fille de 8 ans a été sauvée par une équipe de médecins qui a tenté sur elle un nouveau traitement expérimental.

Un traitement ultra efficace

La fillette a eu la malchance d’avoir été diagnostiquée dès l’âge de 4 ans avec l’une des leucémies les plus rares et compliquées à soigner : leucémie myéloïde aiguë (LMA). Ses résultats sanguins critiques ont conduit les experts qui l’ont pris en charge à Manchester (Royaume-Uni) à lui prescrire en urgence une chimiothérapie. Elle a ensuite subi une greffe de moelle osseuse, raconte un communiqué, mais le cancer est revenu, et ses perspectives étaient peu reluisantes. C’est alors que ses parents ont accepté de la faire entrer dans un essai clinique très confidentiel et inédit, qui consistait en une greffe de sang de cordon ombilical, suivi de sept transfusions de globules blancs. « Le sang de cordon, riche en cellules souches, lorsqu’il est associé à des transfusions de globules blancs, contribue à une récupération immunitaire rapide et combat efficacement ces cancers agressifs », a déclaré le professeur Rob Wynn, directeur du programme de transplantation de moelle osseuse pédiatrique à l’hôpital de Manchester et médecin de Sarah. Finalement, les chercheurs ont constaté que les enfants ayant subi une greffe de sang de cordon, après l’échec de la chimiothérapie, étaient près de cinq fois plus susceptibles de guérir que ceux qui avaient subi une greffe de différents types de cellules souches. Des résultats « remarquables » se félicitent les pédiatres britanniques. « Je savais que cet essai était sa dernière chance de vivre », a témoigné la mère de Sarah, qui assure aujourd’hui que sa fille « profite pleinement de la vie ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici