La science explique pourquoi le brocoli est incroyable

0
443

Des molécules naturellement présentes dans le brocoli pourraient avoir un impact très concret en médecine, pour lutter contre les risques et les effets des AVC, deuxième cause de moralité dans le monde.

La nourriture des cantines vous a peut-être fâché avec certains légumes verts, mais il est grand temps de faire la paix avec eux, et notamment le brocoli. Non seulement il est délicieux quand il est bien cuisiné, mais il n’est pas un aliment anodin pour l’avenir de la médecine. C’est ce que démontre une étude du Heart Research Institute, publiée début 2024 et menée pendant trois ans. « Non seulement la composition du brocoli est efficace pour améliorer la performance des médicaments anti-coagulation après un accident vasculaire cérébral, mais il pourrait être utilisé comme agent préventif pour les patients présentant un risque élevé d’accident vasculaire cérébral », explique le docteur Xuyu Liu dans un post dédié à cette étude. En clair, certaines substances chimiques présentes dans le brocoli auraient la capacité de prévenir et d’aider à traiter le type caillots sanguins pouvant provoquer des AVC. Les accidents vasculaires cérébraux sont la deuxième cause de mortalité dans le monde ; en plus de leurs graves effets sur la santé des personnes qui y survivent. En isolant ces molécules clés du brocoli, il serait possible de les mobiliser à des fins thérapeutiques pour lutter contre les effets des AVC.

Prévenir et guérir les AVC

En cas d’AVC, les patients peuvent être traités par une injection d’un activateur tissulaire du plasminogène — tPA –, qui vient détruire les caillots sanguins et ralentir la progression des lésions cérébrales. Mais, comme le soulève Xuyu Liu, cette thérapie ne marche que dans 20 % des cas. « Ce que nous avons découvert lors d’un essai préclinique, explique-t-il, c’est que le taux de réussite du tPA passe à 60 % lorsque le médicament est administré avec le composé dérivé du brocoli. » Avant de relever par ailleurs l’absence d’effets secondaires tels que le saignement — ce qui est habituellement « un effet secondaire courant associé aux anticoagulants testés dans le traitement des accidents vasculaires cérébraux ». Mais ce n’est pas la seule vertu de ces molécules présentes dans le légume vert : elles semblent capables, selon l’étude, de ralentir l’apparition d’un AVC. « Non seulement le composé de brocoli est efficace pour améliorer la performance des médicaments anti-coagulation après un accident vasculaire cérébral, mais il pourrait être utilisé comme agent préventif pour les patients présentant un risque élevé d’accident vasculaire cérébral », argue le docteur Liu.

« Avoir un impact sur la vie quotidienne des gens »

Si les recherches ont été dirigées par Xuyu Liu, on doit la découverte elle-même à une doctorante de 25 ans : Ivy Guan. « J’ai d’abord été attirée par ce projet parce que je m’intéresse beaucoup à l’utilisation des produits naturels en médecine. La plupart des recherches que je mène se limitent au laboratoire, mais ce projet peut avoir un impact sur la vie quotidienne des gens et les aider à être en meilleure santé », a-t-elle expliqué dans le post du Heart Research Institute UK. La prochaine étape est de mettre en place des essais cliniques pour ces molécules naturellement présentes dans le brocoli. Et ce n’est pas tout : Xuyu Liu indique que leurs recherches ont déjà permis de trouver un autre composé chimique, dans un autre légume, qui pourrait avoir une utilité pour les maladies thromboemboliques. Ce n’est donc que le début.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici