Journée du prisonnier palestinien: Torture, meurtre et viol, un constat alarmant dans les geôles sionistes

0
91

Les Palestiniens commémorent mercredi le 50e anniversaire de « la Journée du prisonnier », dans un contexte marqué par une intensification des campagnes d’arrestations dans les territoires palestiniens occupés notamment depuis l’agression contre Ghaza, et des pratiques inhumaines dans les geôles de l’entité sioniste qui continue d’utiliser la prison comme arme contre la libération de la Palestine et son indépendance.

Cette journée de solidarité, célébrée le 17 avril, jour où le premier prisonnier a été libéré le 17 avril 1974, permet au peuple palestinien et aux militants de la justice et de la paix à travers le monde d’exprimer leur soutien à ces hommes, à ces femmes et à ces enfants aussi, qui sont au cœur de la résistance à l’occupation sioniste. Elle vise aussi à faire davantage de pression sur l’entité sioniste pour obtenir une libération immédiate et sans condition de tous les prisonniers palestiniens.Cet évènement constitue aussi une occasion pour dénoncer une nouvelle fois la politique que la puissance occupante réserve au peuple palestinien massivement arrêté et emprisonné: arrestations violentes, humiliation, torture lors des interrogatoires, détention arbitraire, peines disproportionnées, conditions de détention indignes, isolement prolongé, maltraitance, absence de soins médicaux appropriés. Viles pratiques auxquelles s’ajoutent des punitions collectives – démolition des maisons de la famille du prisonnier, non remise du corps après son décès en prison…La journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien intervient cette année dans des conditions extrêmement difficiles caractérisées par une hausse des arrestations arbitraires dans les territoires occupés depuis le début de l’agression génocidaire sioniste contre Ghaza, le 7 octobre 2023.Depuis cette date, l’armée sioniste a intensifié les rafles de jour comme de nuit et des dizaines voire des centaines de Palestiniens ont été dirigés dans des conditions inhumaines vers des prisons connues pour être des lieux de torture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici