Google projette de relier le Kenya à l’Australie par un câble en fibre optique

0
115

Le projet Umoja ouvrira des points d’accès vers plusieurs autres nations africaines sur son trajet. Ce projet pourrait-il redéfinir les connexions numériques sur le continent africain ? Jeudi dernier, Google a annoncé son intention de réaliser un projet d’envergure : la création d’un câble en fibre optique reliant l’Afrique à l’Australie.

Baptisé Umoja, un mot swahili signifiant “unité”, ce câble partira du Kenya, traversera l’Ouganda, le Rwanda, la République Démocratique du Congo, la Zambie, le Zimbabwe et l’Afrique du Sud, avant d’atteindre l’Australie après une traversée de l’océan Indien. L’ambition de Google dépasse la simple création d’une liaison physique entre deux continents. Le géant de la technologie vise également à contribuer au développement de l’Afrique, en mettant l’accent sur la connectivité numérique, l’accélération de la croissance économique et le renforcement de la résilience à travers le continent.

Une double fonction pour un double bénéfice

Outre la connexion entre les deux continents, Google prévoit de collaborer avec le gouvernement kenyan pour renforcer la cybersécurité, promouvoir l’innovation basée sur les données, soutenir l’apprentissage numérique et assurer un déploiement responsable et sécurisé de l’intelligence artificielle. En ajoutant une redondance supplémentaire au réseau, ce projet vise également à prévenir les pannes majeures et à offrir une certaine résilience à l’infrastructure à large bande de la région.

Le président kenyan, William Ruto, a déclaré à propos de cette initiative dans un post de blog de Google : “Cette initiative est cruciale pour garantir la redondance et la résilience de notre connectivité régionale avec le reste du monde, surtout à la lumière des récentes perturbations causées par les coupures de câbles en mer.” Umoja rejoindra ainsi Equiano, le câble sous-marin privé de Google reliant le Portugal à l’Afrique du Sud, contribuant à renforcer l’infrastructure numérique mondiale.

Neila M

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici