Ghaza: Un 10eme enfant meurt à cause de la faim, « les craintes d’un risque de famine se concrétisent »

0
118

Les avertissements répétés des agences humanitaires concernant une famine imminente à Ghaza semblaient se concrétiser vendredi, alors que les autorités de l’enclave palestinienne ont indiqué qu’un dixième enfant était mort de malnutrition et de déshydratation.

« Les rapports officiels d’hier (jeudi) ou de ce matin (vendredi) indiquent qu’un dixième enfant a été officiellement enregistré dans un hôpital comme étant mort de faim », a déclaré le porte-parole de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Christian Lindmeier, évoquant un « bilan très triste », alors que les chiffres non officiels « seraient malheureusement plus élevés ». Quatre enfants sont tombés en martyrs à l’hôpital Kamal Adwan du nord de Ghaza, en plus de six autres mercredi dans le même établissement, et à l’hôpital Al Shifa de la ville de Ghaza.L’aggravation de l’insécurité alimentaire dans l’enclave – qui, selon le Bureau de coordination de l’aide humanitaire de l’ONU (OCHA), fait qu’une personne sur quatre est confrontée à des niveaux d’insécurité alimentaire catastrophiques – a suscité une nouvelle inquiétude internationale jeudi, lorsque plus de 100 Palestiniens sont tombés en martyrs, et des centaines d’autres ont été blessés en attendant l’aide d’un convoi de secours à un rond-point au sud-ouest de Ghaza.La condamnation rapide de ce massacre tragique par le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres – qui a également appelé à une enquête indépendante – a été suivie par celles d’autres hauts responsables de l’ONU, notamment le chef des secours de l’ONU, Martin Griffiths, alors que des informations font état de la poursuite d’intenses bombardements sionistes depuis l’air, la terre et la mer dans une grande partie de la bande de Ghaza. « Nous avons vu des photos de l’hôpital Al Shifa où les victimes des meurtres étaient allongées les unes à côté des autres, attendant un traitement », a déclaré M. Lindmeier, de l’OMS, aux journalistes à Genève, ajoutant que « les système à Ghaza, nous l’avons dit à plusieurs reprises, est à genoux. Il est plus qu’à genoux ». Un porte-parole d’OCHA, Jens Laerke, a, quant à lui, noté qu’aujourd’hui, trouver de la nourriture à Ghaza même – qu’elle provienne de l’agriculture ou de la pêche – « est presque impossible ».   Les dernières évaluations de l’insécurité alimentaire humanitaire – l’indice de classification IPC qui est utilisé comme référence par les agences humanitaires – indiquent que l’ensemble de la population de Ghaza (2,2 millions de personnes) est confrontée à des niveaux d’insécurité alimentaire de « crise », a poursuivi le porte-parole d’OCHA. Parmi elles, environ 1,17 million sont confrontées à des niveaux d’insécurité alimentaire « d’urgence », et la situation de 500.000 autres est « catastrophique ».

La Croix-Rouge internationale appelle à l’acheminement immédiat des aides à Ghaza

Le Comité international de la Croix-Rouge dans les territoires palestiniens occupés a appelé vendredi, à l’entrée immédiate d’importantes quantités d’aide humanitaire dans la bande de Ghaza.Le Comité international a déclaré: « Hier (jeudi), le désespoir a poussé des milliers de civils à se rassembler autour d’un convoi de nourriture, et en raison de l’agression des forces d’occupation sioniste, plus d’une centaine sont tombés en martyrs et des centaines d’autres blessés ».Il a ajouté: « C’est un rappel de la raison pour laquelle de grandes quantités d’aide doivent immédiatement être acheminées dans la bande de Ghaza, en particulier dans le nord, en toute sécurité à ceux qui en ont besoin ».Jeudi, les forces d’occupation sioniste ont ouvert le feu sur un rassemblement de Palestiniens qui attendaient l’arrivée de camions transportant de l’aide dans la zone du « rond-point d-al-Nabulsi », au sud de la ville de Ghaza, selon le bureau des médias du gouvernement à Ghaza, faisant ainsi 112 martyrs et 760 blessés.L’entité Sioniste mène une agression génocidaire dans la bande de Ghaza,depuis le 7 octobre dernier, faisant plus de 30.200 martyrs et plus de 70.400 blessés.L’agression barbare de l’occupant sioniste a provoqué le déplacement interne de 85% de la population de Ghaza en raison de graves pénuries de nourriture, d’eau potable et de médicaments, tandis que 60% des infrastructures de l’enclave ont été endommagées ou détruites, selon l’ONU.L’entité sioniste est accusé de génocide par la Cour internationale de Justice, qui, dans une décision provisoire en janvier dernier, a ordonné à l’occupant sioniste de mettre fin aux actes de génocide et de prendre des mesures pour garantir qu’une aide humanitaire soit fournie aux civils dans l’enclave assiégée.

Une équipe onusienne apporte de l’aide à l’hôpital Al-Chifa de Ghaza

Une équipe de l’ONU a apporté vendredi de l’aide à l’hôpital Al-Chifa dans la ville de Ghaza. C’est la première fois en plus d’une semaine que l’organisation mondiale est en mesure d’apporter une telle aide dans le nord de la bande de Ghaza assiégée, selon des personnels humanitaires de l’ONU.  Une équipe du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), de l’Organisation mondiale de la santé et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance a ainsi apporté des médicaments, des vaccins et du carburant pour aider à assurer le fonctionnement de l’établissement médical, a déclaré l’OCHA. Cette équipe a également rencontré des personnes blessées jeudi alors qu’elles cherchaient de l’aide vitale dans l’ouest de la ville de Ghaza.L’hôpital, le plus grand de l’enclave palestinienne, aurait admis plus de 700 personnes blessées lors de cet incident, dont 200 étaient toujours hospitalisées vendredi, selon l’OCHA.            Au moment de cette visite vendredi matin heure locale, l’hôpital avait reçu les cadavres de plus de 70 victimes de l’incident. D’après l’autorité sanitaire, cet incident a fait 112 martyrs.

Le chef de l’ONU salue le financement de l’UE en faveur de l’UNRWA

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, salue la décision prise vendredi par la Commission européenne de débloquer de manière imminente 50 millions d’euros (environ 54 millions de dollars américains) en faveur de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), a déclaré Stéphane Dujarric, son porte-parole en chef. Selon le porte-parole, cette décision arrive à un moment critique, et les Nations Unies estiment que cette somme fait partie de l’aide de 82 millions d’euros de la Commission européenne qui sera mise en œuvre cette année par l’UNRWA.Le secrétaire général espère vivement que d’autres donateurs emboîteront le pas au bloc et soutiendront l’UNRWA, a ajouté M. Dujarric. De son côté, Philippe Lazzarini, le commissaire général de l’UNRWA, a également salué la décision de la Commission européenne, soulignant que les fonds soutiendraient les efforts de l’UNRWA visant à maintenir des services vitaux et essentiels pour les réfugiés palestiniens dans toute la région. Créé par l’Assemblée générale des Nations Unies, l’UNRWA est financé presque entièrement par les contributions volontaires des Etats membres des Nations Unies.

92 martyrs et 156 blessés dans 10 massacres sionistes en 24 heures

L’armée de l’occupation sioniste a commis 10 massacres en 24 heures contre des familles palestiniennes dans la bande de Ghaza, faisant 92 martyrs et 156 blessés, ont annoncé des sources médicales palestiniennes.Selon ces sources citées par l’agence de presse Wafa, de nombreux martyrs et blessés sont toujours sous les décombres des maisons et dans les rues, l’armée de l’occupation empêchant les équipes de secours de les atteindre.Dans un nouveau bilan donné par Wafa qui cite des sources médicales, 30.302 Palestiniens sont tombés en martyrs et 71.533 autres ont été blessés, depuis le début de l’agression génocidaire sioniste contre Ghaza, le 7 octobre 2023.

Plus de 7 330 Palestiniens arrêtés par l’occupant sioniste

La Commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers et le Club du prisonnier palestinien ont annoncé samedi, que le bilan des Palestiniens arrêtés par les forces d’occupation, depuis le début des agressions sionistes contre Ghaza le 7 octobre 2023, s’est élevé à plus de 7.330 détenus, après l’arrestation de 10 Palestiniens en Cisjordanie occupée durant les dernières 24 heures.Dans un communiqué de presse, ces mêmes sources ont expliqué que « le nombre total des arrestations après le 7 octobre s’est élevé à environ 7.335 », ajoutant que ce chiffre inclut ceux dont la détention a été maintenue et ceux qui ont été libérés après leur interpellation.Selon le communiqué, l’armée d’occupation sioniste a arrêté « depuis la matinée d’hier (vendredi) et la matinée d’aujourd’hui (samedi) au moins 10 citoyens en Cisjordanie occupée, dont des anciens prisonniers ».Selon la Commission et le Club, les arrestations sont réparties entre les gouvernorats de: Arriha, El-Khalil Beit-Lehm, Jénine et El-Qods. Dans ce même contexte, les organisations palestiniennes ont dénoncé « des abus, des passages à tabac et des menaces à l’encontre des détenus et leurs familles, ainsi que des actes de saccage perpétrés dans les maisons de Palestiniens et la confiscation d’argent et de véhicules ».Depuis le 7 octobre 2023, l’entité sioniste mène une agression génocidaire contre la bande de Ghaza, faisant des dizaines de milliers de martyrs, de blessés et de disparus, dont la plupart sont des femmes et des enfants, selon des données officielles palestiniennes et onusiennes.L’agression barbare de l’occupant sioniste a provoqué le déplacement interne de 85% de la population de Ghaza en raison de graves pénuries de nourriture, d’eau potable et de médicaments, tandis que 60% des infrastructures de l’enclave ont été endommagées ou détruites, selon l’ONU.L’entité sioniste est accusé de génocide par la Cour internationale de Justice, qui, dans une décision provisoire en janvier dernier, a ordonné à l’occupant sioniste de mettre fin aux actes de génocide et de prendre des mesures pour garantir qu’une aide humanitaire soit fournie aux civils dans l’enclave assiégée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici