Gendarmerie nationale: Plus de 10 millions de comprimés psychotropes et 29 tonnes de kif saisis en 2023

0
91

Les unités de Gendarmerie nationale (GN) ont saisi durant l’année 2023, plus de 10 millions de comprimés psychotropes, 29 tonnes de kif traité et 58 kg de cocaïne, a indiqué le bilan annuel des activités des services de Gendarmerie nationale.

Au cours d’une conférence de presse tenue au siège du Commandement de la Gendarmerie nationale de Cheraga (Alger), le Directeur de la sécurité publique, le colonel Lounis Mili a fait état de la saisie, en 2023, de 29,611 tonnes de kif traité, 58,622 kg de cocaïne, et 10.409.760 comprimés psychotropes, avec démantèlement de 89 réseaux de trafic de drogue (-18 comparé à 2022), 124 réseaux spécialisés dans le trafic de comprimés psychotropes (+45 par rapport à 2022). Ces délits ont impliqué 20.553 individus, soit une hausse de 32% par rapport à l’année 2022. Dans le même contexte, 91 bandes de quartier ont également été démantelées, impliquant 550 individus, en plus de la saisie de 7 fusils de chasse, 7 fusils  harpon, 27 bombes lacrymogènes, 207 armes blanches, 107 cocktails Molotov et 7 véhicules. Par ailleurs, le nombre total des actes criminels commis a atteint, en 2023, 787.143 actes, impliquant 801.292 individus.         Les agressions contre les personnes représentant 7% des crimes de Droit commun, ont impliqué 58.858 individus ayant commis 29.886 actes d’agression et de menace, 8.933 actes diffamatoires et 6.837 agressions physiques. Concernant les actes d’atteinte aux biens, ils ont impliqué 31.710 individus ayant commis 22.174 vols et 5.696 actes de destructions. Les vols de véhicules ont pour leur part impliqué 855 individus, avec 341 véhicules récupérés. S’agissant de la contrebande, les mêmes services ont saisi 1994.508 tonnes de produits alimentaires (+68% comparé à 2022), 1.717.366 litres de carburant, 2.413.979  paquets de cigarettes, 3.624 têtes de bétails et 1.900 véhicules, a ajouté le colonel Mili qui a précisé que 9.259 individus étaient impliqués dans ces affaires, ajoutant que la valeur des marchandises saisies était de 2.617.593.670 DA. Il a, également, rappelé la saisie de 284 fusils de chasse, 258 armes artisanales, 9 armes de guerre, 21 pistolets automatiques et 78 fusils harpon. Les brigades d’investigation ont dressé 22.598 PV, interpellé 26.864 individus dont 3.197 placés en détention et démantelé 51 bandes de malfaiteurs composées de 262 individus.       Par ailleurs, le même responsable a rappelé le démantèlement de 49 réseaux d’immigration clandestine par voie terrestre impliquant 13.851 individus. Les migrants clandestins sont issus de 60 nationalités dont 3.070 Nigérians, 2.441 Soudanaise et 1.677 Maliens.

Baisse des crimes de spéculation

Dans le cadre de la lutte contre la spéculation illicite, le responsable a fait état de 788 individus impliqués dans ce genre de crimes, faisant constater une baisse de 30% par rapport à 2022. La valeur des marchandises saisies, à ce titre, est de 298.710.365 DA soit (-20%), a-t-il poursuivi, ajoutant que le blé tendre, la farine, le sucre et l’huile de table étaient en tête des produits saisis.Pour ce qui est des infractions liées au change et au mouvement des capitaux, il a été enregistré l’implication de 499 individus. 1.100.199.800 DA ont été saisis. Les unités de la Gendarmerie nationale ont enregistré, l’année dernière 564 incendies, interpellé 78 individus dont 36 mis en détention, 21 sous contrôle judiciaire, 17 libérés, tandis que 4 personnes souffrant de maladies mentales ont été placées dans des asiles psychiatriques. Quant à la protection des propriétés culturelles, 1.855 pièces archéologiques ont été saisies et 79 individus interpellés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici