Concrétisation des engagements du Président de la République: Le gouvernement fixe les priorités

0
871

L’impératif pour le gouvernement d’accélérer la mise en œuvre des décisions du Conseil des ministres, en particulier celles à caractère social, fait partie désormais de l’obligation de résultat assigné au staff conduit par le Premier ministre, Nadir Larbaoui qui n’avait pas manqué de souligné la nécessité d’intensifier les efforts en vue d’accélérer la concrétisation des engagements du Président de la République en mettant l’accent sur l’importance fondamentale de la coordination entre les différents secteurs et du traitement des dossiers selon les priorités fixées à cet égard.

Lors du dernier Conseil des ministres, le président de la République avait ordonné le gouvernement à l’effet d’accélérer la mise en œuvre des décisions du Conseil des ministres, qui n’ont pas été concrétisées ou accusant un retard dans leur mise en œuvre. Il avait donné les orientations, instructions et directives à travers lesquelles il a affirmé l’impératif pour le gouvernement d’accélérer la mise en œuvre des décisions du Conseil des ministres, qui n’ont pas été concrétisées ou accusant un retard dans leur mise en œuvre, précisant que la non application des engagements de l’Etat ont un grand impact sur nos concitoyens. Il avait, en outre, incité les membres du gouvernement à éviter de donner des promesses exagérées et loin des engagements envers le peuple algérien et à maintenir le soutien aux classes vulnérables et moyennes au centre des préoccupations du gouvernement à travers la préservation du pouvoir d’achat et en plaçant les programmes de logement, toutes formules confondues, parmi les priorités afin de préserver la dignité des citoyens et de faciliter leur vie. Il a également enjoint de faire montre de vigilance en ce qui concerne la dilapidation des deniers publics et la consommation des budgets supplémentaires non inscrites aux programmes définis, au moment où des parties de ces programmes sont en attente d’exécution. Le président de la République a, par ailleurs, relevé la nécessité d’intensifier la consultation entre les membres du Gouvernement sur les décisions ayant un impact sur les équilibres macro-financiers de l’Etat. Et de souligner l’importance de consacrer davantage la valeur du travail avec la préservation des métiers et de l’artisanat, créateurs de richesse et d’emplois et d’augmenter la cadence de réalisation des programmes et d’engagements restants, notamment dans les secteurs de l’Education nationale et de l’Economie de la connaissance, des Start-up et des Microentreprises. Le président de la République a maintes fois rappelé les mesures et les dispositions inédites mises en place pour préserver le caractère social de l’Etat, en tête desquelles l’institution de l’allocation chômage et l’augmentation des salaires.Il a affirmé, à ce titre, que l’Etat continue à veiller sur la protection du pouvoir d’achat du citoyen à travers la lutte contre les spéculateurs et les provocateurs de pénuries qui saisissent les occasions pour attenter à la stabilité sociale. Le chef de l’Etat avait donné des instructions fermes au gouvernement en vue d’accorder un intérêt accru à la situation sociale du citoyen et veiller à l’amélioration de son pouvoir d’achat, tout en insistant sur le rôle du gouvernement dans la garantie de la disponibilité et de la stabilité des prix des produits alimentaires. En préconisant une vision réaliste et rationnelle qui préserve l’équilibre macro-financier de l’Etat, le président de la République aura prouvé, une fois de plus, tout l’intérêt qu’il accorde à la préservation du pouvoir d’achat des citoyens, notamment les couches sociales les plus défavorisées. Il s’agit d’une vision prévoyant un allègement des charges inhérentes aux mesures prises par le gouvernement avec pour objectif de préserver le pouvoir d’achat et les acquis sociaux décidés par l’Etat en faveur des citoyens.Les dernières mesures prises en faveur de l’amélioration des conditions de vie des citoyens attestent que l’Etat est déterminé à faire de ce volet l’une de ses priorités, comme l’a si bien souligné le président de la République qui a été catégorique en ordonnant au gouvernement d’ouvrer constamment à l’amélioration des moyens de communication avec le citoyen dans tous les domaines et de placer ce point dans les priorités de l’action gouvernementale. Cette nouvelle approche de communication devrait permettra de prendre les décisions idoines et résoudre les problèmes et préoccupations du citoyen.Il s’agit d’une nouvelle orientation consistant à âtre constamment à l’écoute des citoyens et à se pencher, de manière sérieuse et effective, sur leurs doléances, un volet auquel le Président Tebboune a toujours accordé un intérêt particulier et fait une priorité absolue depuis son investiture à la tête de l’Etat.

T. Benslimane

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici