Centre national de développement de l’arganier: Henni pose la première pierre

0
135

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, a posé, mardi, la première pierre du projet de réalisation du Centre national de développement de l’arganier et des ressources génétiques végétales sahariennes au niveau de la pépinière de Oued Djezz à Tindouf, et ce, en compagnie du wali et des autorités locales.

Présidant la cérémonie de célébration de la Journée internationale de l’arganier (10 mai), le ministre a fixé à six mois le délai de réception du projet, première étape en vue de la création d’un Centre international de l’arganier et de la valorisation de cette filière. Parmi les missions du centre figurent la préservation de l’écosystème de l’arganier, la réalisation de travaux expérimentaux dans les régions abritant l’arganier, l’intégration de l’arganier dans les systèmes de production agro-sylvicole, la mise à disposition d’une banque de semences et le suivi de la production de semences et d’huile d’argan. M. Henni a rappelé que son ministère avait consacré un programme au développement de la culture et de la transformation de l’arganier, en application des instructions du président de la République,  Abdelmadjid Tebboune, lors de la réunion du Conseil des ministres du 30 janvier 2022, pour le développement de la production de l’arganier dans les régions du sud-ouest et des Hauts-Plateaux, avec notamment la création d’un centre national de développement et de valorisation de la culture de l’arganier. A cette occasion, le ministre, accompagné du wali de Tindouf, Mohamed Mokhbi, a planté un arganier à l’aide du système «water box», compte tenu des caractéristiques climatiques de la région, qui nécessite l’introduction de technologies modernes d’économie d’eau. M. Henni a reçu des explications exhaustives sur le fonctionnement de ces technologies. Accompagné des autorités locales de Tindouf, le ministre s’est rendu à Oued Mehya où il a inspecté les travaux liés au projet de plantation d’arganiers chez des exploitants privés ayant bénéficié du programme de développement rural. Les bénéficiaires ont salué les mesures d’appui liées notamment à l’électricité rurale, aux puits, aux systèmes d’irrigation goutte à goutte, ainsi qu’à la formation destinée aux agriculteurs pour le développement de cette filière. Ils se sont dits prêts à «relever le défi pour étendre la surface cultivée», citant les résultats concrétisés sur le terrain en un temps record. Les travaux de mise en valeur et d’aménagement ont été réalisés par l’Entreprise régionale de génie rural EPE, ayant assuré tous les moyens logistiques et humains nécessaires. Lors de cette visite, le ministre qui a rencontré les agriculteurs et les professionnels de la filière Argan dans la wilaya de Tindouf, a salué leurs efforts en vue de développer cette filière. M. Henni avait procédé, mardi matin à Tindouf, à l’installation du Conseil interprofessionnel de la filière Argan. Il avait également présidé l’inauguration du complexe frigorifique, de stockage et de distribution d’une capacité totale estimée à 5000 m3, relevant de l’Entreprise publique économique EPE/SPA (Frigomédit). Pour rappel, la cérémonie organisée à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de l’arganier, sous le slogan «Ensemble pour le développement durable de l’arganier», s’est déroulée en présence du wali de Tindouf, Mohamed Mokhbi, du président de l’APW, de représentants du Conseil de la nation, des autorités locales et du Conseil supérieur de la jeunesse (CSJ), des conservateurs de forêts des wilayas productrices d’argan, du directeur général des Forêts, d’agriculteurs, d’éleveurs et de professionnels, outre des cadres relevant des secteurs de l’Agriculture et l’Enseignement supérieur, et des experts.

Moussa O. / Ag.