Cause palestinienne: Soutien indéfectible de l’Association des Oulémas musulmans algériens

0
108

intitulée « Al-Aqsa et l’archéologie du lieu dans la littérature de l’Association des Ulémas musulmans algériens », organisée hier  à l’Université d’Oran 1 « Ahmed Ben Bella », ont souligné le grand intérêt de l’Association des Ulémas musulmans algériens et de ses hommes pour la cause palestinienne et son soutien à la lutte du peuple palestinien pour sa libération.

Dr. Dahou Faghrour, doyen de la Faculté des Sciences Humaines et des Sciences Islamiques de l’Université d’Oran 1, a souligné, lors de cette rencontre organisée par le Laboratoire d’histoire de l’Algérie sources et biographies, à l’occasion de la commémoration de la Journée du savoir, que « l’intérêt de l’Association des Ulémas musulmans algériens pour la question palestinienne est le reflet de l’intérêt du peuple algérien et du mouvement national pour cette cause, malgré les souffrances similaires du colonialisme, mais aussi la résultante de la relation existentielle liant les deux peuples qui s’étale depuis des centaines d’années ».Il a ajouté que le lien des Algériens avec la Palestine se matérialisait à travers la visite des convois de pèlerinage, en passant par la Palestine et la mosquée d’Al-Aqsa, lors de leurs déplacements vers les Lieux Saints.  Ce lien, selon lui, se matérialisait aussi à cette époque à travers l’importante contribution des Algériens aux « wakfs » sacrés qui ont financéles activités scientifiques et sociales d’Al Qods, ainsi que par l’intérêt du Mouvement national pour la cause palestinienne et sa défense, notamment par le Parti du peuple algérien (PPA), le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) et l’Association des Ulémas musulmans algériens.Pour sa part, Dr Derkaoui Mansour, professeur d’histoire à la même université, a souligné que l’intérêt de l’Association des Ulémas musulmans algériens pour la question palestinienne est « le résultat à la fois du sentiment religieux, du sentiment national et de l’aspiration humaine à la libération et à l’émancipation », mettant en exergue, à cet effet, le rôle de l’Association des Ulémas musulmans algériens, qui a appelé à la nécessité du djihad en Palestine, après la proclamation de l’accord de Belfort et qui a dénoncé les pratiques inhumaines des sionistes et leurs projets d’usurper la terre des Palestiniens, à travers les prêches, les hadiths des mosquées et à travers les médias et les réunions publiques.Le professeur Djilali Belloufa Abdelkader de l’université d’Oran 2 « Mohamed Benahmed » a mis l’accent sur l’intérêt des médias algériens pour la question palestinienne, depuis l’apparition des premiers signes de la création de l’entité sioniste.

Dr Mohamed Bendjebour, directeur du Laboratoire d’histoire d’Algérie sources et biographies à l’Université d’Oran 1 « Ahmed Ben Bella », a souligné que « les membres de l’Association des Ulémas musulmans algériens publiaient les faits de la question palestinienne à travers les différentes publications de l’Association, orientant leurs appels au monde musulman pour aider leurs frères palestiniens, mettant la cause palestinienne au devant des causes arabes avec lesquelles les Algériens ont interagi ».

Lehouari K

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici