Cancer: Faire du sport réduirait considérablement le risque de rechute

0
87

Une pratique sportive pour limiter le risque d’apparition d’un cancer, aider les patients à mieux surtout les traitements en cas de maladie et diminuer le risque de récidive. 

La pratique d’une activité physique régulière présente un bénéfice pour la santé. Selon une étude, publiée dans le British Journal of Sports Medicine, la pratique sportive pendant la jeunesse permet de réduire de 42 % le risque d’apparition de neuf types de cancers. Environ 40 % des cas de cancer sont évitables en agissant sur certains facteurs de risque dont le tabac, la consommation d’alcool, l’alimentation, l’insuffisance d’activité physique, etc. Qu’en est-il pour la pratique d’une activité sportive pour les patients atteints d’un cancer ? Citée par La Dépêche, le docteur Nathalie Caunes-Hilary, oncologue médicale et responsable du département de soins de support à l’IUCT-Oncopole de Toulouse, rappelle l’importance de la pratique sportive dans le cadre du traitement contre le cancer : « C’est une réalité : moins on bouge, plus on se déconditionne au plan physique, cardio respiratoire et musculo squelettique. Or, pratiquer de l’activité physique adaptée avant et pendant les traitements, réduit au contraire la fatigue et les possibles effets secondaires, notamment les nausées, observe la spécialiste ». Les conclusions d’une étude réalisée auprès de patients inscrits dans le programme de thérapie sportive à l’IUCT-Oncopole rapporte que 67 % d’entre eux se sentent moins fatigués et supportent mieux les traitements. Le Dr Nathalie Caunes-Hilary précise également que faire du sport apporte aussi un bénéfice contre la récidive : « Bouger fait aussi chuter le risque de récidive de certains cancers dans des proportions assez spectaculaires -de 30 à 35 % pour le cancer du sein, 25 % pour le cancer du côlon par exemple-. La plupart des cancers du sein sont hormonaux dépendants et tout ce qui –comme le sport- favorise la baisse d’œstrogène dans le sang réduit le risque de rechutes ». D’après les chiffres publiés pour la recherche sur le cancer, « la pratique d’une activité physique après diagnostic d’un cancer du sein diminue de 24 % le risque de récidive, et de 28 % le risque de décès par cancer. Ce dernier est réduit de 39 % après diagnostic d’un cancer colorectal ». En cas de cancer du sein, les sports qui sollicitent les bras sont particulièrement appréciés, pour le cancer du côlon, il est recommandé d’opter pour une activité physique qui favorise le transit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici