Après l’annulation du match USMA – RS Berkane: Le jusqu’au-boutisme marocain !

0
290

C’est regrettable d’en arriver là, mais quand la politique se mêle du sport, le terrain devient souvent glissant et propice à l’escalade. On aurait pu laisser le conflit sahraoui en dehors de la rencontre sportive opposant deux clubs voisins nourrissant les mêmes ambitions et qu’une bagatelle sépare, mais cette fois le jusqu’au-boutisme marocain en a décidé autrement.

La formation de Berkane ne s’est pas présentée à l’heure convenue sur le terrain pour donner la réplique à l’USMA, refusant de jouer le match avec un autre maillot que celui qui a fait l’objet d’une opposition de la part des autorités algériennes, car arborant une carte du Maroc non reconnue par l’ONU. La demi-finale aller de la Coupe de la CAF a dû, du coup, être annulée et l’affaire finira sans doute au niveau du TAS de Lausanne, dernier recours avant le verdict final. Un scénario échafaudé et préparé à l’avance par les Marocains, avec la complicité de la CAF, pour mettre les Algériens devant le fait accompli. Sinon comment expliquer le communiqué de la commission interclubs de l’instance faîtière du football africain, à la veille du match, permettant au club marocain d’évoluer avec son « fameux » maillot tout en sachant qu’il est contraire à la réglementation. La CAF a fait fi de l’article 10.3. du règlement de la Fifa concernant les équipements sportifs et qui stipule qu’un « un élément décoratif ne doit pas représenter le visage ou l’identité d’une personne , la forme d’un pays ou d’un territoire, ou en donner l’impression. » Par ailleurs dans sa propre réglementation, la CAF précise que « l’équipe visiteuse devra obligatoirement se déplacer avec deux jeux de maillots, l’un portant de la publicité et l’autre vierge de toute publicité », pour ne pas être en inadéquation avec les lois du pays hôte. Visiblement, les Marocains ont bien préparé leur coup avec la bénédiction du président de la CAF Patrice Motsepe, ce qui confirme la mainmise de Faouzi Lekjaâ, l’omnipotent président de la FRMF, sur le football africain. Par ailleurs la CAF s’est contentée d’un communiqué laconique suite à l’annulation du match USMA – RS Berkane.   « La demi-finale aller de la Coupe de la Confédération CAF TotalEnergies, prévue ce dimanche 21 avril 2024 à Alger, entre l’USM Alger et la RS Berkane, n’a pas eu lieu. L’affaire sera portée devant les instances compétentes. La CAF présente ses excuses aux sponsors, aux partenaires TV et aux supporters, pour les désagréments causés », a-t-elle écrit sur son site officiel. Cette affaire risque d’aller très loin surtout si la partie algérienne décide de mener une croisade contre la CAF pour la libérer de l’influence de plus en plus nocive et sournoise de Lekjaâ et ses acolytes. A suivre…

Ali Nezlioui

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici