Agriculture: Lancement de l’opération de recensement général de l’agriculture, prévue du 19 mai au 17 juillet prochain

0
165

Tout est prêt pour le démarrage de l’opération de recensement général de l’agriculture, prévue du 19 mai au 17 juillet prochain, a déclaré jeudi à Alger le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Youcef Cherfa. Lors d’une réunion de travail au siège du ministère, en présence des directeurs des services agricoles (DSA) des 58 wilayas et des cadres du secteur, M. Cherfa a affirmé que l’équipe était prête à 100% pour lancer cette opération cruciale qui permettra d’obtenir des données exhaustives sur les filières agricoles.

Soulignant que l’opération pourrait être prolongée de 15 jours dans certaines régions, le ministre a expliqué que les préparatifs avaient été réalisés de manière multi-sectorielle, impliquant plusieurs départements. Il a également mentionné que l’opération pilote lancée en février dernier dans quelques wilayas avait permis d’acquérir une expérience précieuse, notamment en améliorant la clarté et la précision des questionnaires destinés aux agriculteurs et éleveurs. M. Cherfa a également évoqué l’évaluation des préparatifs pour la campagne de moisson-battage 2023-2024, qui débutera précocement dans certaines régions du Sud, comme à Ouargla où le démarrage effectif est prévu pour le mois de mai prochain. Il a assuré que tous les moyens nécessaires avaient été mobilisés pour assurer le succès de cette campagne, sous la supervision des directeurs agricoles des wilayas et des walis. En outre, le ministre a annoncé le lancement anticipé de la campagne de prévention et de lutte contre les incendies de forêt, qui débutera cette année le 1er mai au lieu du 1er juin et se poursuivra jusqu’au 31 octobre 2024. Cette décision a été prise en accord avec le ministère de l’Intérieur pour renforcer la prévention des risques d’incendie et de pertes. Le directeur des statistiques de la numérisation et de la prospective au ministère de l’Agriculture, M’hamed Tifouri, a souligné l’importance stratégique du recensement pour l’économie nationale, rappelant que l’agriculture est le deuxième secteur contributeur au PIB de l’Algérie après celui des hydrocarbures. Il a précisé que 1200 superviseurs et 6000 agents recenseurs ont été formés pour cette opération, avec un ratio de 200 à 250 agents recenseurs pour 250 exploitations agricoles. Des campagnes d’information et de sensibilisation ont été lancées auprès des agriculteurs et éleveurs pour expliquer l’importance de leur coopération dans le recensement. Le ministère a également impliqué les autorités locales, les chambres nationales de l’Agriculture et l’Union nationale des paysans agricoles pour assurer le succès de cette opération.

Abdallah M

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici