Agression sioniste contre Ghaza: 600 000 enfants à Rafah souffrent de faim

0
99

Le porte-parole du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), James Elder, a indiqué que 600 000 enfants à Rafah, au sud de la bande de Ghaza, souffrent de faim et de peur et sont confrontés au risque d’une attaque sioniste.

Samedi, l’UNICEF a publié un message vidéo d’Elder sur la plateforme « X » sur les souffrances des enfants palestiniens qui tentent de survivre à Rafah, dernier refuge pour 1,5 million de personnes contraintes de fuir en raison des bombardements sionistes. Elder a rappelé que les enfants et les familles fuyant les attaques de l’armée sioniste avaient été invités à se rendre à Rafah et qu’ils y seraient soi-disant en sécurité, soulignant que « malgré cela, des attaques brutales avaient été menées contre cette ville ». Le responsable onusien a déclaré : « A Rafah, 600 000 garçons et filles sont menacés par une attaque militaire. Ils sont assiégés et ils n’ont aucun endroit sûr où aller ». « Les mères et les pères palestiniens essaient chaque jour de donner de l’espoir à leurs enfants malgré la peur et la faim », a ajouté Elder, soulignant que le mot « esp oir risque d’être supprimé du dictionnaire à Ghaza ». Il a appelé « tous ceux qui ressentent la douleur et la peur des parents envers leurs enfants, et tous ceux qui croient en l’enfance, à mettre fin à ces souffrances à Rafah ». Le bilan de l’agression sioniste contre la bande de Ghaza, en cours depuis six mois, s’est alourdi samedi à 33.137 martyrs et 75.815 blessés, a fait savoir le ministère palestinien de la Santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici