Agression sioniste à Rafah : plus de cent martyrs et des dizaines de blessés

0
122
Young relatives mourn over the bodies of the Salah and Abu Hatab families, killed when the tent where they were sheltering was hit by Israeli bombardment, at the morgue of the Nasser medical centre in Khan Yunis in the southern Gaza Strip, on January 4, 2024, as battles between Israel and Palestinian Hamas militants continue. (Photo by AFP)

Plus d’une centaine de Palestiniens sont tombés en martyrs et des dizaines d’autres ont été blessés lundi lors d’une agression sioniste à Rafah, rapporte l’agence palestinienne Wafa. Des centaines de citoyens Palestiniens sont tombés en martyrs et d’autres blessés, tôt ce lundi matin, dont la plupart des femmes et des enfants, dans le bombardement de plusieurs parties de la ville de Rafah, au 129eme jour de l’agression sioniste contre les Palestiniens.

Selon des sources médicales à Rafah, plus de 100 Palestiniens dont des enfants et des femmes, sont tombés en martyrs et des centaines d’autres ont été blessés et transportés aux hôpitaux de Rafah après de violents raids sionistes sur la ville de Rafah, au sud de la bande de Ghaza.

Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré que la ville de Rafah a été la cible de violents raids sionistes qui ont été concentrés dans le centre-ville, avec des maisons habitées devant le siège de l’association du Croissant.

Le directeur de l’hôpital du Koweït, Suhaib Al-Humus, a déclaré : « L’hôpital est rempli de blessés dans une situation très grave et il n’y a pas assez de médicaments et de sérums’’. Des sources locales citées par Wafa ont ajouté que l’aviation sioniste avait lancé une série de raids aériens, estimés à 40, ciblant en particulier de nombreuses maisons et mosquées abritant des personnes déplacées, en plus de tirs d’artillerie intenses sur la ville de Rafah. Des véhicules civils transportant des martyrs et des blessés sont arrivés à l’hôpital koweïtien de Rafah, au milieu du déplacement de centaines de personnes vers l’hôpital pour échapper aux bombardements de la ville, ajoute Wafa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici