Ukraine: Le conflit «hybride» entre Russie et Occidentaux se prolonge

0
109

La «guerre hybride» entre Moscou et les puissances occidentales au sujet du conflit en Ukraine «durera longtemps», a estimé, mercredi, le porte-parole du Kremlin.

La «guerre hybride» entre Moscou et les puissances occidentales au sujet du conflit en Ukraine «durera longtemps», a estimé, mercredi, le Kremlin, plus d’un an après le début du lancement des troupes russes contre le pays voisin. «Si nous parlons de guerre au sens large, de confrontation avec les pays inamicaux, hostiles, de cette guerre hybride (…), alors cela durera longtemps», a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, DmitriPeskov, exhortant les Russes à être «unis derrière le Président» Vladimir Poutine. «Le ministère des Affaires étrangères va convoquer l’ambassadeur russe pour dénoncer clairement cette tentative transparente d’influence», a affirmé le chef de la diplomatie suédoise Tobias Billström dans une déclaration écrite à l’AFP. La Finlande et la Suède vont devenir des «cibles légitimes» de «représailles» de la Russie une fois qu’elles seront membres de l’Otan, a mis en garde, mardi, l’ambassadeur russe à Stockholm, relançant la rhétorique des menaces de Moscou. «S’il semble encore à quelqu’un que cela améliorera d’une manière ou d’une autre la sécurité de l’Europe, soyez certains que les nouveaux membres du bloc hostile deviendront une cible légitime pour les mesures de représailles russes, y compris celles de nature militaire», avertit le diplomate dans un long réquisitoire contre l’adhésion à l’alliance. La Suède a annoncé, mercredi, la convocation de l’ambassadeur russe à Stockholm après ses propos menaçant le pays nordique et la Finlande de devenir, une fois entrés dans l’Otan, des «cibles légitimes» de «représailles de Moscou», y compris «militaires».