Tiaret: Un pôle agricole prometteur à Rechaiga

0
13

La commune de Rechaïga (wilaya de Tiaret) dispose d’un pôle agricole prometteur au périmètre irrigué de « Recha », s’étendant sur une superficie de 490 hectares, où 94 jeunes investisseurs viennent d’initier des activités diverses.

Le président de l’Assemblée populaire communale (P/APC), Djamel Yahi, a indiqué que ces bénéficiaires, parmi les jeunes de la région, sont des universitaires diplômés dans cette filière, qui peuvent réaliser des résultats probants pour développer le secteur, notamment avec la disponibilité des moyens et conditions adéquats. M. Yahi a souligné que le périmètre de Rechaïga, dont l’entreprise publique « la Générale des concessions agricoles » s’est engagée à aménager ces dernières années, remplit toutes les conditions pour devenir un pôle agricole d’excellence. Il a, à cet effet, fait savoir que le périmètre est équipé de six puits artésiens reliés à un nombre similaire de grands bassins pour faciliter l’opération d’irrigation de manière moderne, en plus de son raccordement aux sentiers ruraux et au réseau électrique. L’activité des investisseurs de la région consiste principalement en la plantat ion d’arbres fruitiers, notamment d’amandiers et d’oliviers, en harmonie avec le climat aride de la région, en plus de la céréaliculture, en adoptant l’irrigation d’appoint conformément au cahier des charges signé avec la Direction des services agricoles. Selon la même source, ce périmètre s’inscrit dans le cadre d’un grand projet dans la région de « Recha », qui s’étend sur une superficie de 24.000 hectares, dans le but de bénéficier des expériences de 27 grands promoteurs agricoles de diverses régions du pays, qui exploitent depuis 2016 un total de 2.700 ha obtenus dans le cadre de la Commission locale de soutien à l’investissement agricole. Le chef de la subdivision agricole de la daïra de Hamadia, Nasreddine Ben M’hamed, a déclaré que l’enthousiasme des jeunes, qui ont bénéficié de parcelles aux environs de « Recha », accompagnés par les autorités locales, reflète une volonté de défi inspirée de l’expérience du périmètre avoisinant « Radjoul », qui porte désormais le titre de « Mitidja des Hauts Plateaux ». Dans ce cadre, un des investisseurs du périmètre de « Radjoul » a expliqué que certains d’entre eux activaient auparavant dans la plaine de la « Mitidja » dans la wilaya de Blida, et qu’ils ont transféré leur expérience et leurs capacités financières pour investir dans la production fruitière, a u début du millénaire actuel, après avoir acheté des terres aux résidents locaux, réussissant ainsi à créer un pôle agricole dont la superficie dépasse actuellement les 990 hectares et fournissant 1.600 emplois permanents et saisonniers aux jeunes de la région, tout en s’appuyant sur des technologies avancées. L’oléiculture occupe le premier rang dans ce pôle, avec une superficie dépassant les 390 ha, suivie de la culture des pêches de toutes sortes sur une superficie de 275 ha, les pommes (125 ha) et les grenades (89 ha), en plus des abricots, poires, prunes et amandes (entre 40 et 15 hectares). En concrétisation de la stratégie de l’Etat pour encourager de tels projets, les autorités locales ont initié la régularisation foncière de 240 hectares et ce, en parallèle avec l’accompagnement des investisseurs dans le domaine du forage de puits et du raccordement au réseau électrique.