Tentatives sournoises d’inonder l’Algérie par les drogues et les stupéfiants: Les mises en garde de Chanegriha

0
113

En visite de travail et d’inspection hier à la 5e Région militaire à Constantine, le Général d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-major de l’ANP, a affirmé que l’Armée restera sur ses gardes face à tous ceux qui soutiennent le fléau de trafic de stupéfiants de tout genre, qui s’inscrit dans le cadre des vils desseins qui se trament contre l’Algérie.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, Chanegriha a mis en garde contre la tendance haussière du phénomène de trafic de stupéfiants de tout genre vers notre pays, assurant que « parmi les menaces les plus sérieuses auxquelles notre pays se trouve confronté aujourd’hui figurent les tentatives sournoises de son inondation par les drogues et les stupéfiants de tout genre, et ce, dans l’objectif de porter atteinte à la santé physique et psychologique des forces vives de la nation, la jeunesse en l’occurrence, en la démoralisant et en la poussant à la toxicomanie et la criminalité ». Après avoir attiré l’attention sur la tendance haussière alarmante que ne cesse de prendre, ces derniers temps, le phénomène de trafic de psychotropes, en tout genre, vers notre pays, Chanegriha a souligné que l’ANP « restera sur ses gardes face à tous ceux qui soutiennent ce fléau pernicieux, en exhortant les personnels à redoubler d’efforts pour le combattre par tous les moyens possibles ». « Au sein de l’Armée nationale populaire, nous accordons une importance particulière à la lutte contre ce phénomène pernicieux et nous n’aurons aucune tolérance envers ses barrons. Dans ce sens, nous continuerons à combattre vigoureusement tous ceux qui encouragent, soutiennent ou financent ce fléau néfaste, à travers le renforcement de nos dispositifs militaires et sécuritaires tout au long de nos frontières », a-t-il affirmé.A ce titre, il a appelé les cadres et les éléments de l’ANP à « redoubler d’effort pour combattre les réseaux de narcotrafic et éliminer ces criminels, traitres de la nation, en mettant en œuvre des procédés opératoires adaptés aux modes d’action de ces criminels, et en mobilisant tous les moyens possibles, afin de préserver notre pays des méfaits de ce fléau » qui, a-t-il dit, « s’inscrit dans le cadre des vils desseins qui se trament contre notre pays ». Dans cette dynamique, des efforts soutenus sont fournis par les éléments de l’ANP aussi bien en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée que dans le cadre de la mise en échec des complots qui se trament contre le pays.Il faut dire qu’avec ces nouveaux résultats probants, l’ANP aura prouvé, une fois de plus, son haut degré de professionnalisme, sa vigilance et sa disponibilité permanente à protéger les frontières du pays contre toutes les formes de criminalité et de contrebande. Partant de ce postulat, le président de la République avait affirmé que «nous continuerons, avec l’appui de notre Armée nationale populaire, sur notre voie avec une volonté inébranlable pour permettre à l’Algérie d’occuper la place qui lui sied, sur les plans régional et international».

Le chef de l’Etat avait tenu à rappeler que l’Armée algérienne est «une armée pacifique, mais défend ardemment l’Algérie et gare à quiconque oserait l’attaquer ».

Il avait souligné la nécessité d’unifier les rangs et de se tourner vers l’avenir et faire de la cohésion des enfants d’Algérie avec son Armée une force unifiée capable de relever les défis. Forte de son peuple et de son armée, l’Algérie s’est lancée vers les perspectives d’édification des institutions de l’Etat tracées par le président de la République pour l’édification des institutions de l’Etat sur des bases solides, loin des soupçons et des insuffisances, ont affirmé de nombreux observateurs pour qui la consolidation du front interne constitue la seule et meilleure voie pour mettre en échec toutes les tentatives de déstabilisation du pays et les ingérences étrangères dans ses affaires internes. Face aux multiples tentatives de déstabilisation qui guettent le pays ces derniers temps, les forces de l’ANP, habituées à appréhender les risques et menaces venant de tous les coins de nos vastes frontières, sont prêtes à mettre en échec toutes ces tentatives et riposter à toutes menaces liées au terrorisme, au crime organisé et à la prolifération et la circulation des armes. L’Algérie a appris à compter sur ses propres moyens et cela fait d’elle l’un des pays les plus engagés dans la sécurité régionale dans un environnement à forte activité terroriste. À cet égard, la gravité de la situation dans les pays voisins a mis les frontières de l’Algérie dans une situation très préoccupante exigeant une grande vigilance de la part de l’ANP pour garantir la sécurité du pays et protéger l’intégrité du territoire national. Récemment, le Général d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’ANP, a réitéré l’engagement et la détermination de l’Armée nationale populaire à persévérer dans sa lutte implacable contre le terrorisme et les crimes connexes et à coordonner ses efforts dans l’objectif de protéger notre espace géographique et renforcer la sécurité nationale. Il avait souligné que « les guerres modernes que connait le monde d’aujourd’hui sont totalement différentes des guerres précédentes, ce qui a amené l’Armée nationale populaire à porter une attention particulière à deux aspects vitaux, à savoir la dotation en matériels modernes et la formation d’une ressource humaine qualifiée». En effet, dira-t-il, « nous assistons à des guerres qui évoluent à une vitesse effrénée, faisant de celui qui ne peut en suivre le rythme, ou s’y adapter sur les plans raisonnement, planification et virtuosité combative, une proie facile des ennemis et à la portée de leurs attaques et complots. En témoignent les multiples exemples vécus à travers le monde ». Le Général d’Armée a également affirmé que « pour gagner le pari de la puissance et de l’efficacité, il est nécessaire de réussir la conduite des hommes ». « Pour relever le défi de la puissance et de l’efficacité, il est primordial de réussir la conduite des hommes. Celle-ci implique la gestion, la mise à disposition des moyens et la fédération des efforts au service de l’accomplissement des missions confiées. C’est une responsabilité aussi noble qu’importante. Une responsabilité qui requiert essentiellement du responsable de se hisser au niveau de ses obligations, et de réserver à ses subordonnés l’intérêt nécessaire, particulièrement en termes de formation et d’instruction », a-t-il mentionné. »La conscience de la sensibilité des missions et de leur portée nationale et de leurs nobles objectifs sont des facteurs à même de donner aux militaires les capacités morales qui garantissent à l’ANP de poursuivre sa marche sur la voie du développement et de la modernisation, notamment à l’aune du contexte international et régional actuel, qui nous appelle tous à faire preuve de plus de détermination, de persévérance et de conscience quant aux défis imposés », a-t-il souligné.Chanegriha avait indiqué que la multiplicité des menaces et des défis qui se posent à notre pays, « imposent le maintien de la disponibilité opérationnelle à ses plus hauts niveaux, le suivi permanent de l’évolution de la situation sécuritaire dans la région, la préparation des forces avec la rigueur requise et l’intensification des exercices de différents échelons, en vue de maitriser les systèmes d’armes en dotation et mettre nos ressources humaines en phase avec l’évolution significative des arts de la guerre moderne ».

T. Benslimane

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici