Steve Wozniak, le cofondateur d’Apple, se méfie de Face ID de l’iPhone X

0
1422

C’est une déclaration qui a fait du bruit. Steve Wozniak, le cofondateur d’Apple avec Steve Jobs, a indiqué qu’il n’allait pas s’équiper d’un iPhone X à sa sortie et explique son scepticisme. Généralement toujours équipé du dernier iPhone, Steve Wozniak va, cette fois, déroger à la règle et ne pas s’offrir le dernier fleuron de la marque à la pomme dont il est pourtant cofondateur. L’ingénieur américain a notamment des doutes sur le fonctionnement de la reconnaissance faciale, Face ID. La reconnaissance faciale, avancée majeure de l’iPhone X, laisse sceptique Steve Wozniak. Le cofondateur d’Apple a indiqué qu’il préférait patienter et avoir des retours avant de s’équiper. L’ingénieur va donc rester avec son iPhone 8 et attendre un feedback tout en demandant toutefois à sa femme de s’équiper. L’ingénieur, qui avait quitté Apple début 1987 et qui reste très attiré par les nouvelles technologies, a surpris son monde en déclarant à  CNBC : « Je préfère attendre de voir sur celui-là. Je suis très content de mon iPhone 8, qui est pour moi la même chose que l’iPhone 7, qui est lui-même un iPhone 6. Pour une raison ou une autre, l’iPhone X sera le premier iPhone vers lequel je ne vais pas upgrader le jour de sa sortie. Mais mon épouse va le faire, donc je serais assez près pour l’essayer ». La déclaration du cofondateur d’Apple, qui a participé à la conception de différents ordinateurs de la marque à la pomme, ne sont guère rassurante lorsque l’on connait l’intérêt et les connaissances de l’ingénieur pour les nouvelles technologies. Le Face ID reste la fonction majeure de l’iPhone X. Un véritable test pour Apple qui, selon les résultats, pourrait généraliser cette technologie… ou l’abandonner. Steve Wozniak estime, par ailleurs, que les smartphones ont désormais atteint un degré de maturité certain et qu’il sera difficile, dans le futur, d’y apporter de véritables améliorations notables.