Séismes en Turquie et en Syrie: Le bilan des victimes s’établit à plus de 8000 morts, la solidarité internationale s’organise

0
127

Le bilan des victimes des puissants séismes, ayant frappé, lundi, plusieurs parties de la Turquie et de la Syrie, s’est alourdi à 8364 décès, selon les chiffres donnés par les autorités et les secouristes. En Turquie, le bilan s’est élevé à au moins 5894 décès

et 34 810 blessés, a rapporté, mercredi, l’agence de presse Anadolu, citant le vice-président turc, Fuat Oktay. En Syrie, au moins 1250 décès et 2050 blessés ont été enregistrés, a confirmé le ministère syrien de la Santé. Un puissant séisme de magnitude 7,8 a frappé, lundi matin, le sud-est de la Turquie et les provinces nord de la Syrie. Le séisme a été suivi de fortes répliques.

L’ONU intensifie sa réponse d’urgence  pour couvrir les femmes et les filles  en Turquie et en Syrie

L’agence des Nations unies pour la santé sexuelle et reproductive (UNFPA) a indiqué, mardi, être en train de travailler avec les autorités nationales et locales pour intensifier la réponse d’urgence afin de couvrir les femmes et les filles touchées par les deux puissants tremblements de terre qui ont frappé, lundi, le sud-est de la Turquie, près de la frontière syrienne. «L’UNFPA s’engage à soutenir les populations de Turquie et de Syrie touchées par les tremblements de terre, notamment les femmes enceintes qui devraient accoucher dans les semaines à venir dans ces conditions difficiles», a déclaré Natalia Kanem, directrice exécutive de l’UNFPA.» Leur capacité à accéder à des soins de qualité avant, pendant et après l’accouchement ne doit pas être une réflexion après coup», a ajouté l’Agence. Des milliers de bâtiments, y compris des maternités soutenues par l’UNFPA, des centres de jeunesse et des espaces sécurisés pour les femmes et les filles, se sont effondrés ou ont été gravement endommagés. La priorité immédiate de l’UNFPA est de rétablir les services qui sont essentiels à la santé, au bien-être et à la protection des femmes et des filles, selon un communiqué de presse. L’UNFPA a des bureaux et des opérations dans les zones touchées et était immédiatement sur le terrain pour évaluer les impacts et se préparer à soutenir la réponse d’urgence en coordination avec les autorités et les partenaires, avec du personnel supplémentaire en attente de déploiement. Malgré les défis logistiques, l’UNFPA a déjà commencé à fournir des services de santé reproductive aux survivants du tremblement de terre par le biais des points de livraison existants en Turquie et distribue également des kits contenant des articles d’hygiène de base. En Syrie, selon le communiqué, «des couvertures et des vêtements chauds, en plus des kits de dignité, sont fournis aux femmes et aux filles dans le besoin. Des équipes sanitaires mobiles et des cliniques de terrain ont été déployées pour fournir des services de santé génésique et de protection aux personnes affectées dans les quatre gouvernorats les plus touchés, où des espaces sécurisés pour les femmes et les filles seront également mis en place». La fourniture de paiements en espèces, qui permettent aux femmes et aux filles d’accéder aux services de santé et aux informations, notamment pour la prévention et la réponse à la violence sexiste, sera rapidement évaluée et fournie en fonction des fonds disponibles, d’après le communiqué. Les fournitures de santé génésique prépositionnées, y compris les médicaments pour gérer les urgences obstétriques, seront distribuées dans les zones touchées cette semaine, a ajouté le communiqué.

79 100 personnes réparties par équipes de recherche et de sauvetage sont à pied d’œuvre

Plus de 79 100 personnes réparties dans des équipes de recherche et de sauvetage mènent actuellement des opérations sur le terrain, a fait savoir l’AFAD dans un communiqué, relayé par l’agence Anadolu. «A la suite des discussions avec le ministère turc des Affaires étrangères, 5309 personnes venues d’autres pays pour apporter leur aide ont été envoyées dans les zones sinistrées», ajoute le texte. Outre les équipes de secours, des couvertures, des tentes, de la nourriture et des équipes de soutien psychologique ont également été envoyées dans les zones touchées. L’AFAD ajoute qu’un total  de 50 818 tentes familiales ont été installées. Dans ce contexte difficile l’ONU a souligné plusieurs fois ces dernières années que l’acheminement de l’aide en Syrie  à travers les lignes de front – qui nécessite l’aval de Damas  n’était pas suffisant pour répondre aux besoins des populations du nord-ouest de la Syrie.»