Santé: Toutes les wilayas du pays ont bénéficié de cinq structures sanitaires au moins depuis 2021

0
126

Le ministre de la santé, Abdelhak Saihi, a souligné, jeudi à Relizane, que toutes les wilayas du pays ont bénéficié de cinq structures sanitaires au moins, depuis 2021, et ce dans le cadre du renforcement de la carte sanitaire et la prise en charge de la santé du citoyen.

Dans une déclaration à la presse au terme de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya, le ministre a souligné que chaque wilaya du pays a bénéficié d’au moins cinq nouvelles structures sanitaires et d’autres wilayas ont bénéficié de 9 à 10 structures, selon leur densité démographique, et ce pour assurer la prise en charge de la santé du citoyen.Il a ajouté que « ces projets de développement interviennent conformément au programme du président de la république, M. Abdelmadjid Tebboune, qui a accordé un intérêt primordial à la prise en charge de la santé du citoyen de toutes les régions du pays ».M. Saihi a procédé à l’inauguration d’un hôpital de 60 lits, dans la commune de Mendès, où il a critiqué les délais de réalisation de cette structure les jugeant trop longs, insistant sur la nécessité de « confier, à l’avenir, les projets de réalisation des établissements sanitaires et des structures relevant du secteur de la santé au ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, afin d’accélérer le rythme de leur réalisation et leur livraison dans les délais impartis ».Il a souligné que « le transfert de la réalisation des structures et établissements sanitaires au secteur de l’habitat est du à l’expérience et la qualification qu’il possède pour concrétiser des projets selon les critères et les délais impartis », ajoutant que « le directeur de la santé de la wilaya s’occupera de la prise en charge de la santé des malades, des médicaments et du personnel uniquement ».Le ministre de la santé a également inauguré l’Institut de formation paramédicale de la nouvelle ville de Benadda Benaouda au chef-lieu de wilaya et sa baptisation au nom de la Martyre » Hadj Abed Atika, appelée Djamila ». Le coût de sa réalisation est de plus de 857 millions DA et il dispose de 12 salles de cours, 8 laboratoires, un amphithéâtre, outre un internat d’une capacité de 280 lits.Dans la commune de Bendaoud, M. Saihi a inspecté la polyclinique  » Lelouche Youcef « , où il s’est enquis des conditions de prise en charge des malades et des services fournis en H/24 en faveur de plus de 50.000 habitants.

Chougrane Lyes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici