Réussite du 7e Sommet du GECF à Alger: L’Algérie ne lésine sur aucun moyen

0
121

Les pouvoirs publics ont mobilisé d’importants moyens logistiques et organisationnels pour la réussite du 7ème sommet du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), qui se tiendra en fin de semaine à Alger (29 février au 2 mars), affirmant la détermination de l’Algérie à réunir toutes les conditions de succès de ce rendez-vous énergétique mondial d’envergure.

Depuis la désignation de l’Algérie en tant que pays hôte de cet évènement, les autorités publiques s’étaient mobilisées en vue de mettre en place tous les moyens et les conditions nécessaires à la réussite de ce sommet, sous la supervision directe du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune qui a présidé des réunions consacrées aux préparatifs et donné des orientations pour assurer le succès de ce 7ème sommet, qui intervient dans un contexte mondial particulier.  Dans un message de bienvenue, publié sur le site électronique dédié au 7e Sommet, le président de la République avait souligné que « l’Algérie est déterminée à réunir toutes les conditions de succès de ce rendez-vous », tout en réaffirmant « l’importance de la coopération et de la solidarité dans le cadre de ce Forum ».Pour le président de la République, « la session d’Alger se tient dans un contexte où le gaz naturel est de plus en plus sollicité en tant que source d’énergie cruciale pour le développement socioéconomique, étant l’une des principales sources d’énergie alternatives, propres et respectueuses de l’environnement». Dans le même sillage, il a assuré que « la préservation de cette ressource précieuse et son exploitation, à bon escient, est une responsabilité partagée, qui doit reposer sur une compréhension mutuelle des exigences de l’équilibre des intérêts et du partage des avantages ». Et en vue de renforcer le rôle du Forum sur la scène énergétique mondiale, le président de la République a veillé, au cours de réunions tenues avec de hauts responsables de l’Etat, à assurer toutes les conditions idéales pour la réussite de cet événement en insistant sur la mobilisation de tous les moyens et les ressources nécessaires. Il a, dans ce cadre, reçu récemment le secrétaire général du Forum des pays exportateurs de gaz, Mohamed Hamel, avec lequel il a évoqué les préparatifs de cet évènement.Au cours de sa visite en Algérie, M. Hamel, qui s’était enquis de l’état d’avancement des préparatifs, s’était félicité des dispositions prises pour accueillir ce sommet, en notant, dans une déclaration adressée aux délégués des pays membres du Forum, que le Comité national algérien, chargé de l’organisation, a mobilisé toutes les ressources nécessaires pour offrir les conditions idéales pour « un événement réussi et productif ».

L’Algérie compte approfondir le dialogue sur la place du gaz dans l’avenir énergétique

L’engagement du président de la République à offrir toutes les conditions de réussite du Sommet souligne la détermination de l’Algérie à renforcer le rôle de ce Forum et à approfondir le dialogue sur la place du gaz dans les questions en rapport à l’avenir de l’énergie dans le monde à l’instar des  processus de transition énergétique. Dans ce sens, le président de la République a souhaité que le 7e Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz permette d’approfondir le dialogue sur la place du gaz et les moyens de renforcer la coopération et le partenariat en faveur d’une exploitation optimale de cette ressource.S’exprimant dans une allocution lue en son nom par le Premier ministre, M. Nadir Larbaoui, à l’occasion de la célébration du double anniversaire de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et de la nationalisation des hydrocarbures dans la wilaya de Timimoun, le président de la République a mentionné que l’Algérie « s’est engagée à accompagner un processus de transition énergétique réussi et à se positionner en tant qu’acteur clé dans la production de l’électricité, l’intensification du reboisement et la biodiversité». Auparavant, le président de la République avait déjà souligné l’importance du GECF en considérant que le Forum est en mesure d’accomplir dans le paysage énergétique actuel un rôle plus efficace dans la promotion des usages du gaz naturel. Il avait aussi mis en avant le rôle du Forum dans l’instauration d’dialogue constructif et fructueux entre les différents acteurs dans le marché gazier». Ces messages avaient été énoncés lors de son allocution prononcée devant les participants aux travaux du 6eme sommet du GECF, tenu à Doha en février 2022. Le président de la République avait alors mentionné que l’Algérie soutenait le dialogue et l’échange, tout en assurant que le Forum « en tant qu’organisation gouvernementale internationale reconnue est capable d’attirer l’attention sur de nombreuses questions prioritaires ».A ce propos, il avait insisté plus particulièrement sur « la mobilisation davantage d’acteurs convaincus de l’importance du gaz naturel pour relever les défis actuels et futurs par l’adhésion de nouveaux Etats exportateurs et producteurs de gaz naturel, ainsi que de renforcer le dialogue avec les Etats consommateurs qui exploitent le gaz comme moteur essentiel pour développer leurs économies ».

Zineb Outenkhi / Ag

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici