Réunion des ministres de la Culture du Groupe des 77+Chine: La ministre de la Culture y a pris part

0
138

La ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, prend part à la réunion des ministres de la Culture du Groupe des 77+Chine, organisée à La Havane, capitale de Cuba, et qui traite cette année du thème : «Patrimoine culturel et développement durable», et ce, les 4 et 5 mai 2023.

La réunion des ministres de la Culture du Groupe des 77+Chine tend essentiellement à coordonner les positions des pays émergents concernant les grandes questions culturelles soulevées lors des réunions des Nations unies et des organisations internationales et contribue à la mise en place de l’agenda propres aux politiques culturelles adoptées à l’horizon 2030. Organisée sous la supervision de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), la réunion de La Havane connaîtra le débat de plusieurs thèmes relatifs à la protection du patrimoine, des mécanismes de coopération entre les deux pays, de la dimension socioéconomique de la culture et du rôle des économies créatives et des industries culturelles dans les pays en voie de développement. La ministre de la Culture et des Arts a donné la communication inaugurale, lors des travaux de la 1ère séance de la Réunion, intitulée : «La culture en tant que propriété publique internationale: mécanismes, voies et moyens de la coopération Sud-Sud pour un développement durable». Cette manifestation a, également, connu la participation des ministres de la Culture des Etats membres du groupe, en sus de responsables de l’UNESCO, à l’instar de M. Lazare Assomo, directeur du patrimoine mondial, représentant de M. Ernesto Ottone Ramirez, sous-directeur général pour la culture à l’UNESCO. Le communiqué final de cette réunion a été adopté, en présence du président de la République de Cuba, Miguel Diaz-Canel qui a présidé la cérémonie de clôture. La ministre a également pris part auparavant aux activités de la conférence internationale autour de «La protection du patrimoine culturel», tenue en marge des travaux du Groupe des 77+Chine.

Mouloudji met en avant l’impulsion de l’Algérie en faveur de l’Afrique et de son développement

L’impulsion de l’Algérie en faveur de l’Afrique et de son développement économique, social et culturel a été mise en avant, depuis la capitale cubaine, La Havane, par la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji. Dans son allocution à l’ouverture de la Réunion des ministres de la Culture du Groupe des 77 + la Chine, la ministre a rappelé «l’orientation et l’impulsion africaines données par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en faveur de l’Afrique et de son développement économique, social et culturel par le raffermissement de nos engagements panafricanistes». Pour le secteur de la Culture, la ministre a mis en lumière le développement par l’Algérie «d’actions et programmes de coopération et de soutien, aussi bien dans les domaines du patrimoine culturel que dans celui de la création et des industries culturelles». Dans cette optique, l’Algérie s’est dotée, explique la ministre, «d’instruments pertinents (…) à même de prendre en charge ses patrimoines culturels en même temps qu’ils développent des études universitaires, de recherches scientifiques, une expertise et des actions importantes en matière de préservation, de conservation, de restauration, de sauvegarde, de diffusion et de mise en circulation sociale de ses propres héritages culturels et de ceux de l’humanité». L’Algérie qui «partage son potentiel, ses acquis, et ses expériences», souhaite voir ces héritages culturels «partagés par le monde» et servir de «passerelles assurant un flux continu d’échanges dans un dialogue culturel permanent avec le monde». La ministre a également rappelé que l’Algérie, «fidèle à ses engagements panafricanistes», a demandé à l’Unesco de lui accorder l’honneur de créer et d’abriter sous ses auspices, un Centre de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de tout le continent africain. Le Crespiaf déploie une grande activité et vient tout juste de conclure les travaux d’un grand atelier de renforcement des capacités africaines ayant regroupé à Alger 44 pays autour de la question de l’état du patrimoine culturel immatériel du continent. La ministre de la Culture et des Arts a, par ailleurs, tenu à remercier l’Union africaine et l’ensemble des pays du continent d’avoir accordé à l’Algérie l’honneur d’abriter le Grand Musée de l’Afrique qui sera «consacré à la culture, les arts, la création et l’histoire du continent pour rappeler au monde que ce continent à partir duquel a commencé l’aventure humaine est aussi celui du présent et de l’avenir».

M. Toumi /Ag.