Réalisation d’une station de traitement des eaux usées à Adrar, un projet multidimensionnel

0
317

Le ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal a affirmé, lundi depuis Adrar, que le projet de réalisation d’une station de traitement des eaux usées dans les communes d’Adrar et de Timi portait des dimensions environnementales, sanitaires, économiques et sociales.

Lors d’une visite d’inspection dans la wilaya d’Adrar, M. Derbal a inspecté des projets relevant de l’Office national de l’assainissement (ONA) y compris un chantier de réalisation d’une station de traitement des eaux usées sur une superficie de 7 hectares par une entreprise de réalisation nationale pour une enveloppe dépassant les 2,4 mds da, et dont le taux d’avancement des travaux a atteint un niveau très avancé. M. Derbal a aussi inspecté un projet de réalisation d’un exécutoire de transfert hors des ksour de Koussam et Bouzane dans la commune de Timi, réalisé par l’ONA d’Adrar. A ce propos, le ministre a mis en avant le défi relevé par une entreprise nationale pour la réalisation de ce projet important, appelant à la nécessité d’accorder un intérêt particulier à la formation en la matière, tout en insistant sur l’importance de voir les compétences algériennes ayant contribué à sa réalisation rejoindre l’ONA pour gérer la station après son entrée en exploitation, dans l’objectif de bénéficier de leur expérience en la matière. Le même responsable a ajouté que ce projet, qui devrait être réceptionné au mois de novembre de cette année, contribuera à préserver l’environnement et la santé publique en évitant les maladies d’origine hydrique, en sus de protéger les nappes phréatiques de la région contre la pollution, saluant l’initiative des autorités locales à allouer une enveloppe financière pour élaborer une étude technique sur la valorisation de l’exploitation des eaux traitées produites par la station dans le domaine agricole. Au niveau de la zone industrielle du chef-lieu de la wilaya, le ministre a également supervisé la pose de la première pierre pour la construction d’un château d’eau d’une capacité de 2.000 m3, outre la mise en service d’un puits profond dans la nouvelle ville de Sidi Mohamed Belkebir, à l’ouest du chef-lieu de la wilaya, ayant pour objectif de renforcer le réseau de distribution d’eau potable dans les quartiers de l’ouest de la ville d’Adrar. M. Derbal a expliqué, dans ce sens, que ces projets visaient à améliorer le service public dans le domaine de l’approvisionnement en eau p otable et à permettre à l’Algérienne des eaux (ADE) de mieux contrôler la gestion du réseau de distribution pour assurer des horaires réguliers pour ce service. Ces mesures visent également à accompagner la dynamique économique que connait la wilaya à travers des projets structurels stratégiques dans différents domaines, notamment le secteur agricole, selon le même responsable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici