Promotion du Cinéma en Algérie: Soraya Mouloudji présente un projet de loi ambitieux devant le Conseil de la nation

0
237

La ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, a continué de dévoiler mardi devant la Commission de la culture, de la communication, de la jeunesse et du tourisme du Conseil de la nation, les détails d’un projet de loi crucial pour l’industrie cinématographique en Algérie.

Sous la présidence de Salah Goudjil, président du Conseil de la nation, et en présence de Basma Azouar, ministre des Relations avec le Parlement, Mme Mouloudji a mis en lumière l’importance de cette loi en tant que pilier national visant à dynamiser le septième art dans le pays. Lors de cette séance plénière, M. Goudjil a souligné que ce projet de loi n’aborde pas seulement le cinéma, mais revêt également une dimension culturelle cruciale, renforçant ainsi la responsabilité de promouvoir la culture au sein de la population. Mme Mouloudji a, de son côté, souligné l’engagement du président Abdelmadjid Tebboune en faveur du développement cinématographique, offrant des incitations attractives aux producteurs et visant à créer un environnement propice pour une industrie cinématographique florissante, axée sur l’investissement et l’innovation.

Le projet de loi en question reflète une approche économique nouvelle dans le domaine culturel, encouragée par le gouvernement, visant à attirer des investissements et à stimuler la création d’emplois. Il s’inscrit également dans les objectifs économiques globaux de l’État, en encourageant l’investissement dans des secteurs vitaux tels que l’industrie cinématographique. En outre, le projet de loi vise à établir un cadre juridique solide pour réglementer la production et les services liés à l’industrie cinématographique, résultat de consultations régionales et nationales ayant eu lieu au cours de l’année écoulée. La ministre a également évoqué la création d’une commission de médiation et d’éthique de l’activité cinématographique, chargée d’élaborer une charte d’éthique et de résoudre les litiges entre professionnels du secteur. En réponse aux questions des membres du Conseil de la nation, elle a insisté sur le caractère crucial de cette loi pour le président Tebboune, affirmant que l’approche économique proposée permettrait au cinéma de devenir un moteur de développement économique national. Enfin, Mme Mouloudji a souligné l’importance de la formation des jeunes talents cinématographiques, annonçant l’ouverture prochaine de l’Institut national supérieur du cinéma, une première en Algérie, qui accueillera sa première promotion dès l’année universitaire prochaine. Actuellement, la Commission de la culture, de la communication, de la jeunesse et du tourisme du Conseil de la nation travaille à la rédaction d’un rapport complet sur le projet de loi, qui sera soumis au vote lors d’une séance plénière le 2 avril prochain.

Yasmine Derbal

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici