Palestine: Un appel humanitaire de l’ONU pour répondre aux besoins des Palestiniens à Ghaza

0
141

Deux responsables de l’ONU ont lancé un appel humanitaire pour répondre aux besoins des Palestiniens résidant dans la bande de Ghaza dans tous les domaines. Cela s’est produit lors d’une conférence de presse conjointe à Ghaza, tenue par le directeur des affaires de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestiniens (UNRWA) à Ghaza, Thomas White, le coordinateur des affaires humanitaires dans les territoires palestiniens occupés (OCHA), Lynn Hastings, et le directeur du réseau des ONG à Ghaza, Amjad Shawa.

S’exprimant lors de la conférence de presse, le directeur des affaires de l’UNRWA a déclaré: «La situation humanitaire à Ghaza s’aggrave, puisque 3 personnes sur 4 dépendent de l’aide alimentaire fournie par l’Agence», expliquant que «le taux d’insécurité alimentaire parmi les familles pauvres à Ghaza s’aggrave». White a déclaré que son agence «appelle la communauté internationale à répondre aux besoins humanitaires urgents des réfugiés à Ghaza au niveau de l’aide alimentaire et de la poursuite du processus éducatif et sanitaire, ainsi qu’à reconstruire ce qui a été détruit par la récente agression sioniste en août dernier, ou pour achever ce qui a été détruit en 2014». A son tour, le coordinateur d’OCHA en Palestine a déclaré dans un discours prononcé lors de la conférence : «Les Palestiniens vivent dans la cinquième décennie des répercussions de l’occupation, des problèmes de sécurité et d’autres liés au blocus sioniste et à la crise politique». Hastings a indiqué que «la situation à Ghaza se détériore davantage, et ce qu’il faut, c’est travailler ensemble afin d’atteindre les personnes les plus fragiles et les plus vulnérables de la société». Elle a expliqué qu’environ deux millions de Palestiniens à Ghaza et en Cisjordanie ont besoin d’aide en 2023, notant que «cela intervient dans un besoin aigu à la lumière de la grande faiblesse (économique) que connaissent actuellement la Bande et la Cisjordanie». Hastings a appelé les Etats membres des Nations unies à poursuivre leur soutien financier à l’UNRWA au cours de l’année 2023. Pour sa part, le directeur de l’ONG Network à Ghaza a déclaré que la situation dans la bande «est payée par les groupes les plus vulnérables compte tenu de l’absence d’horizon politique». Shawa a appelé la communauté internationale à «couvrir financièrement le plan de réponse humanitaire dans les territoires palestiniens (lancé par OCHA il y a plus de 20 ans) et à lui apporter le soutien nécessaire».

Des responsables palestiniens et américains discutent de l’escalade sioniste en Cisjordanie

Des responsables palestiniens et américains ont discuté, mercredi, des développements politiques sur le terrain et de l’escalade sioniste en Cisjordanie occupée, y compris à Al Qods. Le secrétaire du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Hussein Al-Cheikh, a déclaré avoir reçu, dans son bureau à Ramallah, la sous-secrétaire d’Etat américaine aux affaires du Moyen-Orient, Barbara Leaf, et l’envoyé spécial américain pour les Affaires palestiniennes, Hadi Amr. La réunion a porté sur «les derniers développements politiques sur le terrain dans les territoires palestiniens à la suite de l’escalade sioniste dans la ville d’Al Qods», selon Hussein Al-Cheikh. Ce dernier a indiqué que la réunion a également porté sur «les attaques quotidiennes des colons contre les terres et les biens des citoyens palestiniens en Cisjordanie, et de l’escalade continue contre es prisonniers dans les prisons de l’occupation». Au cours de la réunion, Hussein Al-Cheikh a souligné la nécessité pour les autorités d’occupation sionistes d’«arrêter toutes les mesures unilatérales (…) et toutes les formes d’escalade», et celle de respecter les accords signés avec l’OLP. Il a également appelé à la mise en œuvre des résolutions de la légalité internationale, devant conduire à la fin de l’occupation et à l’établissement d’un Etat palestinien indépendant sur les frontières de 1967, avec Al Qods-Est pour capitale. La Cisjordanie et Al Qods-Est connaissent un état de grande tension, suite, notamment à la prise d’assaut du camp de réfugiés de Jénine (nord) jeudi dernier par l’armée d’occupation, qui a fait 9 martyrs et plusieurs blessés parmi les Palestiniens.