Palestine: Shtayyeh appelle à une intervention internationale « urgente » pour empêcher l’expansion du génocide sioniste à Rafah

0
185

Le Premier ministre palestinien, Muhammad Shtayyeh, a appelé les Etats-Unis, l’Union européenne (UE), les membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et tous les pays du monde à intervenir d' »urgence » pour empêcher l’expansion des agressions et crimes génocidaires sionistes contre la ville de Rafah, située dans le sud de la bande de Ghaza, a rapporté samedi l’agence de presse Wafa.

M. Shtayyeh a mis en garde dans un communiqué vendredi soir, contre « des déplacements forcés et d’horribles massacres au cours desquels des milliers de personnes seront tuées, compte tenu de la surpopulation de Rafah (qui abrite environ un million de personnes) … ».Le Premier ministre palestinien a tenu l’Etat occupant « pleinement responsable des massacres et des bains de sang qui pourraient survenir » à Rafah, appelant la Cour internationale de Justice (CIJ) à prendre une décision claire sur un cessez-le-feu à Ghaza, qui serait soumise au Conseil de sécurité de l’ONU. Vendredi, l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) dans l’enclave palestinienne a averti que « toute agression de l’armée sioniste à Rafah, dernier refuge des déplacés de la machine de guerre sioniste contre les Palestiniens à Ghaza, aggravera la « tragédie » qui s’y déroule.Et dans une allocution devant l’Assemblée générale au cours de laquelle il a présenté ses priorités pour 2024, le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a déclaré mercredi, que la situation à Ghaza constituait « une blessure saignante dans la conscience collective », mettant en garde contre une nouvelle agression de l’entité sioniste contre Rafah.Il a averti qu’une telle action « aggravera considérablement le cauchemar humanitaire, avec des conséquences régionales majeures.

La présidence palestinienne condamne le projet sioniste d’offensive militaire sur Rafah

La présidence palestinienne a condamné vendredi le projet sioniste d’offensive militairesur Rafah, a rapporté l’agence de presse palestinienne (Wafa).Ce projet, annoncé dans la journée, « est une menace réelle et un dangereux prélude » à l’application du projet politique sioniste visant à « déplacer les Palestiniens de leur terre », ajoute le bureau du président palestinien, Mahmoud Abbas, dans un communiqué. »Les Palestiniens n’abandonneront pas leur terre et n’accepteront pas d’être déplacés de force hors de leur patrie », poursuit la présidence palestinienne.Elle appelle également le Conseil de sécurité de l’ONU « à assumer ses responsabilités » face à cette expansion de l’occupation sioniste qui est une violation flagrante de toutes les lignes rouges et menace la sécurité et la paix dans la région et le reste du monde. »Le temps est venu pour tout le monde d’assumer ses responsabilités » pour éviter « une nouvelle catastrophe qui va précipiter la région entière dans des guerres sans fin », estime-t-elle.La présidence palestinienne souligne également qu’elle tiendra le gouvernement sioniste pour « pleinement responsable des conséquences » de ce projet et que l’administration américaine porte la « responsabilité particulière d’empêcher ce qui pourrait être une désastreuse escalade ».

Cisjordanie occupée: Arrestation de 6 940 Palestiniens par les forces d’occupation sioniste

L’armée d’occupation sioniste a arrêté vendredi, 15 autres Palestiniens lors de raids en Cisjordanie occupée, y compris à El Qods-Est, portant à 6.940 le nombre total de Palestiniens arrêtés depuis le 7 octobre, ont indiqué la Commission des affaires des détenus et la Société des prisonniers palestiniens dans un communiqué conjoint.Selon le communiqué, la majorité des arrestations ont eu lieu à Ramallah, Tulkarem, Naplouse, Ariha et El Qods.Les forces d’occupation sioniste ont également battu, maltraité et interrogé plusieurs Palestiniens, et endommagé leurs maisons et autres propriétés, ajoute le communiqué.Dans leur rapport annuel, les deux groupes ont déclaré qu’il y avait 8 800 détenus palestiniens dans les prisons de l’occupation jusqu’au 31 décembre 2023, dont 80 femmes. Les violences perpétrées par l’occupation se sont intensifiées Cisjordanie occupée, notamment depuis que l’entité sioniste a lancé une agression génocidaire contre la bande de Ghaza le 7 octobre dernier. Au moins 27.947 Palestiniens sont tombés en martyrs, dont 12 000 enfants et 8 190 femmes, et 67.459 blessés depuis le 7 octobre, selon les autorités palestiniennes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici