Ligue des Champions: Et si c’était l’année de Mahrez et de City ?

0
189

En cette période cruciale de la saison, de nombreux internationaux algériens jouent gros avec leur club, à l’instar de Riyad Mahrez qui pourrait réaliser une année exceptionnelle avec Man City.

Leader de Premier League et qualifié pour la finale de la FA Cup, les Citizens sont également favoris pour remporter la Ligue des champions, soit un triplé historique pour la bande de Pep Guardiola. C’est sans doute l’équipe la plus impressionnante du moment, de l’avis même des spécialistes et des techniciens. Elle ne laisse personne indifférent, à l’image de Wayne Rooney, l’ancienne star du club voisin, Man Utd, qui a déclaré cette semaine. «Depuis le début de la saison, je pensais que ce serait la campagne où Pep Guardiola conquerrait enfin l’Europe avec City et le football joué par son équipe ces derniers mois, ainsi que la façon dont elle atteint son apogée au bon moment, n’ont fait que confirmer cette impression ». Pour lui, il n’y a pas de doute, « Manchester City ne va pas seulement battre le Real Madrid en demi-finale de la Ligue des champions, ils vont les détruire », a-t-il affirmé. Le match aller prévu demain mardi à Santiago Bernabeu promet, en tout cas, d’être explosif. Ce sera l’occasion pour les camarades de Mahrez de prendre leur revanche et effacer leur élimination de la saison écoulée face au même adversaire. Pour gagner la Coupe aux grandes oreilles, il faut battre le Real, c’est incontournable. Le Real qui règne sur cette compétition prestigieuse sans partage. Mais City est tellement au-dessus en ce moment qu’il fait peur à tout le monde. Les poulains du coach catalan domine outrageusement ses adversaires que le seul souci pour eux en cette période et qui tire les penaltys. Le ratage d’Ilkay Gundogan face à Leeds, alors que les Skyblues menaient par 2 à 0, na pas du tout été du goût de Guardiola qui a sermonné son buteur attitré Haaland qui a permis à son coéquipier Gunddogan de tirer le penalty sans l’aval de son coach. « La partie n’est pas terminée. Cela montre à quel point Erling est gentil et généreux. Si c’est 4-0 avec 10 minutes restantes, OK. Mais à 2-0 ? Erling est le meilleur tireur de pénalités en ce moment, donc il doit le prendre. Qui sait si Erling [Haaland] prend le penalty et rate ? Que se passe-t-il si Riyad [Mahrez] prend et manque ? Que se passe-t-il si Ilkay [Gundogan] prend et marque ? Si c’est 2-0, le preneur est Erling ou Riyad doit le prendre… « , a-t-il expliqué à la presse après la rencontre. Visiblement, l’entraîneur mancunien ne veut rien laisser au hasard. C’est probablement le secret de sa réussite. Une réussite qui doit passer néanmoins par une victoire en Ligue des champions. Un trophée derrière lequel il court depuis qu’il a quitté Barcelone. Ce qui fait tâche dans son palmarès. Et si c’était l’année de City et de Mahrez en Ligue des champions ?

Ali Nezlioui