Ligue 1: Le MCA reprend ses distances

0
149

On est encore loin de la décantation, mais le MC a répondu parfaitement à la menace CRB, en s’imposant face à une coriace équipe du CSC à l’occasion de la 17e journée du championnat national de la Ligue 1. Un match piège que le leader a bien négocié au stade du 5-Juillet (2-0).

Un but chaque mi-temps a scellé le sort de la rencontre devant des milliers de Mouloudéens ravis et plus que jamais en droit de croire au sacre de leur équipe. Les Vert et Rouge reprennent, du coup, leur distance, par rapport à la concurrence, notamment le CRB contraint au repos, ce week-end pour disputer sa rencontre en retard de la Ligue des champions face au Ahly. Les Mouloudéens repoussent les Belouizdadis à huit longueurs, au moment où les autres prétendants aux premières places ont tous calés ce week-end, sans exception. A commencer par le Paradou, impressionnant contre l’USMA il y a une semaine, mais qui n’a pu venir à bout de la JSK, ce week-end. Les Académiciens se sont contentés d’un match nul (0 -0), face à des Canaris qui visiblement retrouvent des couleurs depuis qu’Aït Djoudi a décidé de prendre les rênes de la barre technique. Le manager-entraîneur a de grandes ambitions pour son équipe. Pour lui, elle a désormais la capacité de jouer les premiers rôles. Mais il lui faudra confirmer dans la durée, ce qui est le plus difficile. Difficile comme le parcours de l’USMA qui a essuyé sa troisième défaite de rang. Cette fois, les Usmistes sont tombés à Khenchela (1 -0). Il y a de quoi semer le doute dans les rangs des Rouge et Noir. La crise est toute proche, surtout que le titre s’éloigne indéniablement. Il va falloir un sursaut d’orgueil et une réaction rapide pour ne pas hypothéquer la suite de la saison. En tout cas, le coach espagnol de l’USMA, Garrido, se retrouve sur une corde raide. Une nouvelle contreperformance pourrait lui coûter sa place. D’autant que personne à l’USMA n’a encore digéré le 5 à 1 encaissé face au PAC.En chutant lourdement à El Bayadh (3 – 0), on ne peut pas dire que l’ESS est en meilleure situation. l’Entente alterne le bon et le moins bon depuis le début de la saison, insuffisant pour venir titiller le duo de tête, même si les Sétifiens s’accrochent tant bien que mal au peloton de tête. Quant à son bourreau du jour, cette précieuse victoire lui permet de faire un bond au classement et l’éloigne de la zone des turbulences. C’est aussi le cas de l’ASO Chlef difficile vainqueur de l’ES Ben Aknoun, le premier relégable.Dans le bas du tableau justement, il est à noter la première victoire de la lanterne rouge, l’US Souf, après…13 défaites de suite. Un sursaut inattendu devant l’US Biskra (2 – 0), qui est pourtant réputée pour être une équipe redoutable en dehors de ses bases. Est-ce que ce succès va sonner le réveil de Oued Souf ou c’est un peu trop tard pour espérer sauver sa place parmi l’élite ? Mathématiquement, c’est encore très jouable, puisque la 14e place, la première place non relégable, est à quatre points seulement. Elle est occupée par le MCO, une équipe fragile et en proie au doute. Les Oranais sont quand même allés chercher le nul à Bechar. Un résultat probant et de bon augure pour la suite.

Ali Nezlioui 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici