Le président brésilien condamne le bombardement d’un hôpital à Ghaza par l’armée sioniste

0
21

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a condamné mercredi « une tragédie injustifiable » après la frappe menée, mardi, par l’aviation de guerre de l’armée sioniste contre l’hôpital Al-Ahly Arabi « El-Mamadani » dans le quartier d’Al Zaytoun, à Ghaza, et qui  a fait au moins 500 martyrs et des centaines de blessés palestiniens, selon un bilan provisoire. « L’attaque sur l’hôpital Al-Ahli est une tragédie injustifiable. Les guerres n’ont aucun sens », a-t-il réagi sur le réseau social X (ex-Twitter). « Les innocents ne doivent pas payer le prix de la folie de la guerre », a ajouté Lula, dont le pays assure actuellement la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’ONU. Il a réitéré son appel à une action internationale urgente pour défendre les enfants et les civils dans le conflit en cours. Une frappe de l’aviation de guerre sioniste contre l’hôpital Al-Ahly Arabi « El-Mamadani » dans le quartier d’Al Zaytoun, où s’étaient réfugiées des dizaines de familles palestiniennes, a fait mardi soir au moins 500 martyrs et des centaines de blessés palestiniens, selon un bilan provisoire. La ministre palestinienne de la Santé, Mai al-Kaila a annoncé mercredi que le bilan des victimes de l’agression sioniste à Ghaza s’est alourdi à environ 3.300 martyrs et plus de 13.000 blessés.