Ghaza : « le bombardement des tentes pour personnes déplacées est une honte » souligne le chef de l’OMS

0
84

Le chef de l’Organisation mondiale de la santé OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a affirmé dimanche que les rapports faisant état d’un bombardement de tentes pour les personnes déplacées dans la ville de Rafah par l’aviation sioniste, au sud de la bande de Ghaza, sont des « des nouvelles honteuses », appelant une fois de plus à « un cessez-le-feu immédiat dans l’enclave palestinienne ».

« Les informations selon lesquelles des tentes abritant des personnes déplacées à Rafah ont été bombardées par l’aviation sioniste, ce qui a fait des dizaines de victimes et de blessés, dont des enfants, sont des nouvelles honteuses que les mots ne peuvent décrire », a écrit Adhanom Ghebreyesus dans un message posté sur son compte sur la plateforme X. Affirmant que parmi les victimes se trouvaient deux du personnel médical, le chef de l’OMS a indiqué que « les employés dans le domaine de la santé et les civils ne sont pas des cibles militaires et doivent être protégés à tout moment ».

Samedi soir, onze personnes sont tombées en martyrs et environ 50 autres ont été blessées, dont des enfants, dans un bombardement de l’aviation sioniste contre les tentes de personnes déplacées et un rassemblement de personnes près de la porte de la maternité Al-Emirati de Rafah, a indiqué dans un communiqué le porte-parole des autorités sanitaires palestiniennes à Ghaza, Ashraf al-Qudra, précisant qu’un ambulancier a été tué dans ce bombardement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici