Formation professionnelle à El-Tarf: Accompagnement de plus de 2 600 diplômés en vue de la création de micro-entreprises

0
67

La Maison de l’accompagnement et de l’insertion de la Direction de la formation professionnelle d’El-Tarf accompagne, depuis 2022, plus de 2 600 porteurs de projets, diplômés du secteur, en vue de leur permettre de créer des micro-entreprises, a-t-on appris, hier  auprès de cette direction.

« Dans le cadre du développement de projets économiques et de la concrétisation d’idées innovantes, la Maison de l’accompagnement et de l’insertion accompagne plus de 2.600 diplômés des établissements de formation professionnelle pour faciliter la matérialisation de leurs projets sur le terrain », a indiqué le coordinateur de cette structure, Tarek Khaldoun. Soulignant que cet accompagnement « s’inscrit dans le cadre des efforts de l’Etat visant à encourager les jeunes à opter pour la voie de l’entrepreneuriat », le même responsable a affirmé que la Maison de l’accompagnement et de l’insertion « œuvre à sensibiliser les stagiaires à l’importance de l’entrepreneuriat et de la création de micro-entreprises à travers l’organisation de journées d’information sur l’esprit entrepreneurial ».M. Khaldoun a mis en exergue les voies et les mécanismes mis à disposition par les organismes de soutien, tels que l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat et l’Agence nationale de gestion du microcrédit (ANGEM) qui s’efforcent de créer un climat favorable à l’initiation de micro-entreprises et des start-ups.Pour sa part, le responsable de la communication de la Direction de la formation professionnelle, Abdelkrim Youbi, a indiqué que le secteur « s’emploie à former des professionnels qualifiés, capables de s’adapter à toutes les mutations observés dans les entreprises économiques, en ouvrant de nouvelles spécialités demandées sur le marché du travail ».Il convient de noter que le rôle de la Maison de l’accompagnement et de l’insertion dans la wilaya d’El-Tarf consiste à aider à la création d’entreprises, à faciliter l’intégration des diplômés du secteur de la formation professionnelle dans le monde de l’emploi et à fournir aux potentiels employeurs le maximum de données sur les diplômés, selon leur spécialisation et leur niveau de qualification, le but étant d’alimenter les entreprises économiques en main d’œuvre qualifiée dans les différents domaines d’activité. 

Smail Aksil

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici