Equipe nationale: Quand Saâdane tacle Belmadi

0
124

Le légendaire sélectionneur national, Rabah Saâdane, est revenu au devant de la scène footballistique nationale après sa récente désignation par la FAF au sein de la commission qu’elle a créée pour étudier les candidatures au poste d’entraineur des Verts en remplacement de Djamel Belmadi, dont le contrat a été résilié d’une manière unilatérale de la part de la première instance footballistique du pays.

Saâdane, ou le ‘’Cheïkh’’, comme aiment appeler les supporters des Fennecs, a, dans des déclarations à la presse, critiqué le désormais ex-sélectionneur national, Belmadi, sans le citer nommément. Il lui a notamment reproché le fait de s’installer à l’étranger et ne rentrer en Algérie que lors des dates FIFA.   ‘’Un sélectionneur ne doit pas se manifester que lors des dates FIFA. Il doit s’installer en Algérie et suivre de très près le championnat local, tout en œuvrant à aider les joueurs du cru à progresser et améliorer leur niveau à travers l’organisation régulière des stages à leur profit’’, a-t-il dit.   Il a rappelé, à ce propos, que cette stratégie, qui était adoptée en début des années 1980, avait donné ses fruits, et a permis à l’équipe nationale de se qualifier à deux coupes du monde de suite en 1982 et 1986.   ‘’À l’époque, on faisait travailler les joueurs locaux presque hebdomadairement, sans se contenter des dates FIFA qui sont très rares au cours d’une année, et qui constituent les seuls rendez-vous qui permettent aux joueurs évoluant à l’étranger de nous rejoindre. A l’arrivée, nous nous sommes qualifiés à deux phases finales consécutives du Mondial avec un effectif composé dans sa majorité des joueurs du cru’’, a-t-il insisté.   Estimant qu’un sélectionneur ne doit pas par exemple venir en Algérie en mars et rentrer chez lui jusqu’à juin, soit dans deux dates FIFA, il a regretté le fait que l’équipe nationale se retrouve contrainte de recourir même à des gardiens de but évoluant à l’étranger.   ‘’Il ne faut pas comprendre que je sois contre les joueurs activant dans les championnats étrangers, car ils sont eux aussi des Algériens à part entière. Je veux aussi donner l’occasion aux joueurs du cru pour progresser et entrer en concurrence avec leurs compatriotes venant de l’extérieur du pays pour faire prévaloir la concurrence, dans l’intérêt de l’équipe nationale’’, at-il précisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici