Equipe nationale: C’est pour quand le concret ?

0
419

Rien de nouveau sous le ciel de l’équipe nationale. C’est toujours le flou le plus total concernant l’avenir de la barre technique des Verts. Belmadi, de son côté, n’a toujours pas résilié son contrat, du coup il y a toujours de l’espoir chez ses nombreux fans de le voir poursuivre sa mission à la tête de la sélection.

En tout cas, ils exercent une énorme pression sur la Fédération pour qu’il soit maintenu en poste. Visiblement, Belmadi bénéficie toujours du soutien et de l’estime d’une frange de supporters, en dépit de ses échecs répétés aux deux dernières CAN et à la Coupe du monde. Il semble qu’il n’a rien perdu de sa popularité, même s’il est loin de faire l’unanimité comme par le passé. Cela dit, on pense que la FAF a définitivement tourné la page Belmadi, il n’y aura vraisemblablement pas un retour en arrière. En revanche, il se pourrait que son adjoint Serge Romano soit repêché. Il est vrai que le technicien français a déjà résilié son contrat avec la FAF, mais il se peut que cette dernière fasse de nouveau appel à lui pour faire partie du prochain staff de l’équipe nationale. Sachant qu’il connaît parfaitement le groupe, il sera d’un précieux apport pour le prochain sélectionneur. D’autant que le temps presse et les éliminatoires du Mondial 2026 approchent à grands pas. C’est une piste que l’on évoque du côté de Dely Brahim, mais il n’y a rien de concret pour le moment. Comme il n’y a rien qui a filtré sur les contacts de la Fédération avec les éventuels entraîneurs susceptibles à succéder à Djamel Belmadi. Ce sont toujours les mêmes noms qui circulent sur les réseaux sociaux et dans les médias. Certains ont la cote plus que d’autres, à l’image de Vahid Halilhodzic apparemment sollicité de toutes parts. Il reste un candidat sérieux pour la FAF, mais elle doit faire face à une rude concurrence, car le technicien bosnien est également convoité par d’autres pays, comme il l’a révélé dernièrement. «Je vous confirme que j’ai reçu de nombreux appels récemment. Peut-être que 5 ou 6 équipes qui ont participé à la dernière Coupe d’Afrique m’ont contacté et souhaitent me recruter, mais je ne veux pas révéler leur identité», a-t-il confié. En plus de l’Algérie, on parle de la Tunisie, le Ghana ou encore le Cameroun qui s’intéressent fortement à ses services. Cela dit, ça reste au stade des contacts, il n’y a rien d’officiel pour le moment. Des contacts, il y a aussi avec son compatriote et ancien sélectionneur de la Bosnie-Herzégovine, Mehmed Bazdarevic. «C’est vrai. Je suis un candidat parmi d’autres, mais le principal candidat reste Vahid Halilhodzic. Cela m’intéresse beaucoup et j’aimerais diriger l’équipe nationale d’Algérie», a-t-il déclaré à Radio Sarajevo. Il semble que Walid Sadi brasse large, il a plusieurs noms sur sa liste. Mais il semble qu’Halilhodzic est sa priorité, comme le confirme Bazdarevic. Reste à passer à l’étape suivante. Il va falloir se montrer plus convaincant que ses concurrents.

Ali Nezlioui