Elon Musk s’engage à fournir une connexion Internet aux ONG opérant à Gaza, grâce à Starlink

0
41

Le milliardaire américain a précisé que son fournisseur d’accès à Internet par satellite sera mis à disposition de l’Onu et d’autres « groupes humanitaires internationalement reconnus ».

Trois semaines après la résurgence du conflit au Proche-Orient, l’armée d’occupation sioniste poursuit son agression sauvage et barbare contre la population à Ghaza, n’épargnant ni femmes, ni enfants, ni vieillards. Hier, au 22e jour de son agression contre l’enclave palestinienne, l’occupant sioniste, parallèlement à une coupure totale des télécommunications et d’internet l’armée sioniste a intensifié, vendredi, les bombardements dans la bande de Gaza.

L’observatoire chargé de la surveillance de la gouvernance d’Internet, NetBlocks, a constaté un « effondrement de la connectivité » dans l’enclave palestinienne, confirmant ainsi une interruption de l’accès à internet et aux télécommunications.

Ce samedi, nombre d’internautes ont appelé le propriétaire du réseau social X, Elon Musk, à rétablir Internet dans la région, grâce au réseau satellitaire Starlink capable de fournir l’équivalent de la 4G ou de la fibre en tout lieu. Une initiative baptisée #StarlinkForGaza, largement relayée sur les réseaux sociaux et à laquelle le milliardaire américain a répondu favorablement, estimant qu’un « black-out sur les télécommunications semble moralement discutable ».

Un système qui a déjà fait ses preuves

« Starlink prendra en charge la connectivité pour les organisations humanitaires internationalement reconnues à Gaza », a-t-il promis, en réponse à un tweet de la représentante des États-Unis Alexandria Ocasio-Cortez qui alertait sur le danger encouru par « les journalistes, les professionnels de la santé, les bénévoles humanitaires et les innocents ». Toutefois, le patron de Tesla a précisé « qu’aucun terminal n’a demandé de connexion » dans la bande de Gaza, pour l’heure.