Deuxième réunion  « Euromed-police IV »: Abdelghani Hamel  à pied d’œuvre à La Haye

0
2198
Photo L'Echo d'Algérie@

Le Directeur général de la sûreté nationale  (DGSN), le Général-Major Abdelghani Hamel prend part, les 6 et 7  septembre à La Haye (Hollande) aux travaux de la deuxième réunion  « Euromed-police IV » sur le projet de coopération policière entre l’UE et  les pays partenaires de la Rive sud de la Méditerranée.
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une initiative visant  à trouver « une stratégie de coopération régionale pour les années à venir à  l’effet de renforcer les voies de coopération entre les juridictions en  charge de l’application des lois des pays de la Méditerranée à la faveur  d’une approche globale à même de faire face aux défis qu’imposent les  menaces actuelles sur les pays de la région ».  En sa qualité de président du mécanisme africain de coopération  policière (AFRIPOL), Abdelghani Hamel -invité d’honneur de cette édition  passera en revue « les perspectives de coopération sécuritaires entre les  dispositifs d’application des lois des pays de l’UE et leurs homologues des  pays du sud de la Méditerranée dans plusieurs domaines, notamment la lutte  antiterroriste et le crime organisé transfrontalier ». Dans ce cadre, il a souligné « la nécessité de renforcer les  voies de la coopération policière régionale et internationale pour faire  face aux défis sécuritaires communs notamment ceux liés à la  cybercriminalité, au terrorisme, à l’immigration clandestine et autres  crimes liés au trafic de drogue et de psychotropes et aux crimes financiers  et économiques ».  Trois rencontres bilatérales sont prévues entre les  responsables du programme « Euromed-police IV » et les chefs de délégations  participant à cette rencontre internationale qui verra également la  présentation de la stratégie de cette instance et les perspectives de ses  activités. Une réunion est prévue entre les responsables de la lutte  antiterroriste de l’UE durant laquelle les activités de lutte  antiterroriste de l’UE et de certains pays seront passées en revue.