Décès: L’homme d’affaires égyptien Mohammed Al-Fayed n’est plus

0
151

L’homme d’affaires égyptien Mohamed Al-Fayed, père du dernier ami  de la princesse Diana, est décédé à l’âge de 94 ans, a annoncé sa famille vendredi dans un communiqué.

Le père du dernier compagnon de la princesse Diana est mort le 30 août, a annoncé sa famille, vendredi. Autodidacte flamboyant, il se rêvait en lord mais n’avait jamais pu obtenir la reconnaissance dont il rêvait en Grande-Bretagne. Il avait 94 ans. Al-Fayed était propriétaire de la célèbre chaîne de magasins Harrods et père de Dodi Al-Fayed, mort avec la princesse Lady Di à Paris dans un accident de la circulation ce mercredi  à Londres à l’âge de 94 ans. Né à Alexandrie, Al-Fayed était considéré comme l’une des personnalités marquantes de la Grande-Bretagne du siècle dernier et du début du siècle actuel, puisqu’il était propriétaire de la célèbre chaîne de grands magasins Harrods et du Fulham Football Club. Al-Fayed a construit un empire commercial au Moyen-Orient avant de s’installer au Royaume-Uni dans les années 1970. L’hôtel Ritz à Paris a été sa première acquisition majeure en Europe, pour plus de 600 millions d’euros. En 2010, Al Fayed a vendu cette entreprise à la famille royale du Qatar pour 1,5 milliard d’euros.

Rencontre décisive avec Adnan Khashoggi

Né le 27 janvier 1929 dans une banlieue modeste d’Alexandrie, Mohammed Al-Fayed était fils d’instituteur. Il a commencé sa vie professionnelle comme vendeur de limonade puis comme démarcheur en machines à coudre. C’est sa rencontre avec Adnan Khashoggi, le futur marchand d’armes saoudien, qui a changé sa vie. Drôle, charismatique, M. Al-Fayed séduit la sœur de M. Khashoggi, Samira, avec laquelle il se marie en 1954. De cette courte union de quatre années naît EmadAl-Din, dit Dodi. Son beau-frère l’associe à l’une de ses entreprises d’exportation de meubles en Arabie saoudite. De retour en Egypte, il fonde sa compagnie maritime avant de devenir, en 1966, le conseiller financier du sultan de Brunei, l’un des hommes les plus riches du monde. Contraint de quitter son pays après les nationalisations de Nasser, M. Al-Fayed s’installe à Londres au début des années 1960.

Personnalité controversée et père de Dodi Al-Fayed

Dans les années 1960, Al-Fayed est devenu le conseiller d’un certain nombre d’hommes parmi les plus riches du monde, dont l’ancien dirigeant de Dubaï, Cheikh Rashid bin Saeed Al Maktoum, qui l’a chargé d’aider à la construction de la ville émiratie, selon des informations du quotidien britannique The Independent et du sultan de Brunei, selon la BBC. Le magazine Forbes a estimé sa fortune a environ 2 milliards de dollars en 2022.

Al-Fayed n’a jamais obtenu de passeport britannique, malgré ses multiples demandes

Pendant des années, Al-Fayed a mené une campagne contre la famille royale britannique, notamment contre le duc d’Édimbourg, le prince Philip, époux de la reine Elizabeth, qu’il accusait d’avoir causé la mort de son fils unique, Imad Al-Fayed (Dodi) et la princesse Diana, dans un accident de la route à Paris il y a 26 ans jour pour jour en 1997. Il ne s’était jamais remis du décès de son fils Dodi, le 31 août 1997. Vingt-six ans après, à un jour près, l’homme d’affaires égyptien Mohammed Al-Fayed, père du dernier compagnon de la princesse Diana, est mort, à l’âge de 94 ans. «Mme  Mohammed Al-Fayed, ses enfants et ses petits-enfants souhaitent confirmer que son époux bien-aimé, leur père et leur grand-père, Mohammed, est décédé paisiblement de vieillesse le mercredi 30 août 2023», a déclaré sa famille dans un communiqué publié par le club de foot anglais de Fulham FC, ancienne propriété de l’homme d’affaires entre 1997 et 2013. «Il a connu une retraite longue et épanouie entouré de ses proches. La famille a demandé que leur vie privée soit respectée pour le moment», ajoute le texte.

Mohammed Al-Fayed se rêve en «roi» d’Ecosse

Mohammed Al-Fayed avait été dévasté par la mort de son fils Dodi, dans un accident de la route à Paris avec la princesse Diana, il y a vingt-six ans. Après la mort du couple, qui avait provoqué la sidération dans le monde en raison de l’immense popularité de Diana, il avait affirmé à plusieurs reprises que la princesse et son compagnon avaient été assassinés dans le cadre d’un complot ourdi par l’establishment britannique. Il a accusé la reine Elizabeth II et son époux, le prince Philip, d’avoir commandité l’accident de voiture mortel. Il soutenait que Diana était enceinte, qu’elle prévoyait de se marier avec son fils et que la famille royale ne pouvait tolérer que la princesse épouse un musulman. L’enquête a conclu que Diana et Dodi étaient morts en raison de la conduite imprudente du chauffeur de la voiture, qui était poursuivie par des paparazzis. La relation du milliardaire avec la famille royale britannique a été récemment décrite dans la saison cinq de la série The Crown, sur Netflix. On l’y voit tenter de se rapprocher de la reine puis faire la connaissance de Lady Di.

Ahsene Saaid/Ags