CIJ: Reprise des audiences sur les conséquences juridiques des pratiques sionistes en Palestine

0
112

Les audiences publiques de la Cour internationale de justice (CIJ), consacrées à la demande d’avis consultatif sur les conséquences juridiques découlant des politiques et pratiques de l’entité sioniste dans le Territoire palestinien occupé, y compris à El Qods-Est, ont repris mardi à La Haye.

Des audiences publiques sont prévues dans la matinée et l’après-midi afin d’entendre les exposés des Etats qui ont présenté des observations écrites plus tôt, à savoir, par ordre, l’Afrique du Sud, l’Algérie, l’Arabie saoudite, les Pays-Bas, le Bangladesh, la Belgique, Belize, la Bolivie, le Brésil et le Chili. La veille, la CIJ a entamé les audiences publiques consacrées à la demande d’avis consultatif sur les conséquences juridiques découlant des politiques et pratiques de l’entité sioniste en Palestine occupée, en écoutant cette dernière, dont le ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Riyad Al-Maliki, a déclaré qu’il était temps de mettre fin à la politique de deux poids deux mesures dans le traitement de la question palestinienne, appelant la CIJ à soutenir le droit du peuple palestinien à l’autodétermination. Cette action intervient suite à l’adoption, en décembre 2022 par l’Assemblée générale des Nations unies, de la résolution 247/77, qui demande un avis consultatif de la CIJ sur les violations sionistes des droits de l’Homme du peuple palestinien dans les territoires occupés, y compris à El-Qods.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici