Célébration de la Journée nationale du chahid-Un anniversaire hautement significatif

0
1418

Le ministère des Affaires étrangères a commémoré, ce dimanche, la Journée nationale du chahid par l’organisation d’une cérémonie de recueillement à la mémoire des martyrs de la glorieuse Révolution du 1er Novembre 1954. Cette commémoration s’est déroulée en présence du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, et du ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, ainsi que des moudjahidine et cadres du ministère. La cérémonie a été marquée comme à l’accoutumée, par la levée de l’emblème national et la pose d’une gerbe de fleurs au pied de la stèle commémorative érigée dans l’esplanade du ministère à la mémoire des chouhada. La cérémonie a été également marquée par l’organisation de conférences historiques sur le thème pour en tirer des enseignements. A cet effet, une conférence débat sur la Révolution et la lutte du peuple algérien pour son indépendance a été animée par l’ancien chef de la Wilaya IV, Youcef Khatib connu sous le nom de guerre le colonel Si El Hassen. Dans son intervention, l’orateur a évoqué les «sacrifices endurés par les valeureux chouhada et moudjahidine pour le recouvrement de l’indépendance nationale». L’orateur s’est par ailleurs exprimé sur des faits historiques spécifiques. Il a relevé, à titre d’exemple, «que la plateforme de la Soummam avait défini les grands axes politiques de la Révolution et de l’organisation armée, permettant ainsi la mise en place des principes de la collégialité de la direction». Le colonel Si El Hassen a par ailleurs évoqué la bravoure de l’Armée de libération nationale et de ses exploits. Il cite : «Les autorités coloniales n’avaient à aucun moment réussi à déstabiliser le Front de libération nationale et son bras armée l’Armée de libération nationale», et ce, en dépit des «différentes opérations menées par les forces militaires françaises comme le plan Challe (1959-1961) qui avait pour but de détruire les unités de l’ALN et de démanteler les organisations politico administratives du FLN». De son côté, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra a tenu à rendre hommage à «tous ceux qui ont contribué à l’écriture de l’histoire de la Révolution». Il saisira cette occasion pour lancer un appel aux jeunes générations les invitant à «s’imprégner des valeurs et principes pour lesquels se sont sacrifiés les chouhada et les moudjahidine». La même pensée a été véhiculée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika dans son message à l’occasion de la journée nationale du Chahid, lu en son nom par le conseiller à la présidence de la République, Mohamed Ali Boughazi. «Le succès de la bataille de l’avenir est tributaire de la préservation des acquis des générations successives. Nous sommes conscients et convaincus que notre peuple, dans toute sa composante et notamment sa jeunesse, pétri d’un esprit nationaliste infaillible puisé dans les sacrifices de nos valeureux chouhada ne succombera pas à des machinations et autres complots ourdis outre mer et relayés par divers supports médiatiques» avait dit à ce propos le président de la République avant de conclure que le souhait en ce moment historique est que «le peuple, notamment la jeunesse, «continue à s’inspirer des sacrifices de nos valeureux chouhada pour davantage de détermination au service l’Algérie»