Bouira: Un concert envoutant de musique andalouse captive le public

0
254

Un concert envoutant de musique andalouse a été donné samedi soir au théâtre régional Ammar Laskri de la ville de Bouira par plus d’une vingtaine d’instrumentalistes de l’association « El Amraouia » en présence d’un public nombreux venu des quatre coins de la wilaya pour admirer le spectacle.

Le concert a débuté vers 22h dans une ambiance de grandes soirées. Le public présent, dont plusieurs familles, a longuement applaudi l’entrée sur scène d’une vingtaine de jeunes artistes et musiciens. Le spectacle a commencé avec la Nouba du genre aroubi « Raml El Maya », chantée par le jeune chanteur Roslane Ould Amrouche, enchantant beaucoup le public présent, à travers, notamment, les sonorités et les différentes notes rythmiques et mélodiques relevées des instruments à cordes, retentissant à l’intérieur de la salle. Par la suite, le chef d’orchestre, Hakim Abbas, a interprété avec succès un morceau de la musique chaâbi portant le titre « Ya rassoul Allah », une chanson de louange au prophète, puisée du répertoire du défunt chanteur Boudjemaâ El Ankis. Au cours de la soirée qui a duré plus d’une heure et demie, les membres de l’orchestre ont rendu un vibrant hommage aux stars de la chanson kabyle comme Idir (décédé en 2020) et Cherif Kheddam (décédé en 2012) ainsi qu’à Karim Tiziouar (décédé en 2023), en interprétant leurs anciens tubes « Aghriv (l’immigré) », « Thirga ufennan (les rêves d’un artiste) », et « Chfigh zik-nni » (souvenirs d’antan). Les musiciens et musiciennes de l’association El Amraouia ont également réussi à subjuguer le public par une autre série de chansons kabyles et chaâbi comme « Urdjagh win turdja Taryel » (j’ai tant attendu) de Lounis Ait Menguellet, et « Serghit-en » (brule-les), une belle romance de Brahim Tayeb, en hommage à ces deux grands chanteurs. Le spectacle a été clôturé par deux autres chansons chaâbi intitulées « Naârefha chabba ouakla », et « Habbit Lyoum Nfakrak », interprétées par l’artiste Massi Zaâmoum, en hommage au défunt artiste Kamel Messaoudi. « Je remercie beaucoup le public et les familles pour leur présence et leur soutien », a lancé Massi Zaâmoum au public à la fin de la soirée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici