Boeing 737 Max d’Alaska Airlines : après une chute de 5000 mètres, l’iPhone d’un passager retrouvé intact !

0
18

Un iPhone tombé du ciel, depuis le désormais célèbre Boeing 737 MAX-9 d’Alaska Airlines plus particulièrement, a survécu à sa chute de 5 000 mètres.

Qui a dit qu’un iPhone, c’était fragile ? C’est probablement l’une des news les plus improbables que vous lirez cette année, n’ayons pas peur de le dire ! Si le Boeing 737 MAX-9 d’Alaska Airlines a perdu sa porte en pleine phase de décollage de l’aéroport de Portland vendredi soir, événement tout à fait rare, il y a encore plus incroyable. Un iPhone alors en cours de charge et aspiré par la décompression, est tombé de l’avion. Miraculeusement, il a été retrouvé au sol, avec une batterie à moitié pleine et un mode avion toujours activé.

Une improbable chute de 5 000 mètres pour un iPhone miraculé

Visiblement, il n’y a pas que le vétéran Nokia 3310 qui soit increvable. Seanathan Bates a partagé son étonnement et sa découverte assez insolite sur les réseaux sociaux, après avoir trouvé un iPhone, écran intact, sur le bord de la route. C’est aux alentours de Portland, là où le Boeing a décollé, qu’il a récupéré ce bagage pas comme les autres. Lorsque l’internaute a récupéré le téléphone Apple, celui-ci était toujours en mode avion, et il affichait une notification de reçu d’achat de bagage de la compagnie aérienne Alaska Airlines. La batterie du téléphone était d’ailleurs à la moitié de sa charge. Le tout, après avoir fait une chute d’environ 5 000 mètres, la porte ayant été arrachée alors que l’avion était encore en phase de décollage. D’autres photos postées un peu plus tard montrent bien que l’iPhone était en charge au moment de l’incident. Un autre cliché publié sur X (ex-Twitter) par Seanathan Bates fait apparaître la fiche endommagée du chargeur.

Des centaines de Boeing 737 MAX-9 cloués au sol

Si les autorités enquêtent sur l’incident, Jennifer Homendy, responsable de la sécurité des transports aux États-Unis, a été agréablement surprise par la trouvaille de monsieur Bates, l’invitant carrément à la rencontrer. Mais ne vous faites pas de fausses idées, la défaillance de la porte du Boeing a aussi suscité des préoccupations, avec des actions d’ampleur. Sans surprise, le groupe Alaska Airlines a cloué au sol ses 65 Boeing 737 MAX-9. United Airlines a fait la même chose avec ses 79 monocouloirs. Turkish Airlines a retiré plusieurs appareils de la circulation, tandis qu’Emirates en profite pour faire allusion aux précédents accidents d’aéronefs de la famille 737 MAX, dont ceux ayant causé la mort de 346 personnes en 2018 et 2019. Les autorités de l’aviation civile ont dans tous les cas ordonné des inspections, accentuant un peu plus la pression sur le géant américain de l’aviation. Ce que l’on retient surtout, c’est qu’il n’y a pas eu de victime humaine. On n’oubliera pas non plus la capacité de l’iPhone à résister à une chute vertigineuse.