Blocage de l’APC d’Oum El Djalil – Médéa: Le SG chargé de la gestion courantede la commune

0
83

Le secrétaire général (SG) de la commune d’Oum El Djalil a été chargé par le wali de la wilaya de Médéa de gérer les affaires courantes de cette collectivité après la situation de blocage que connait son Assemblée populaire communale (APC), a indiqué un communiqué des services de la wilaya.

Le communiqué a souligné que le wali Djahid Mouss «a décidé la mise en œuvre du pouvoir de substitution du wali au poste du président de l’APC d’Oum El Djalil, provisoirement, et a chargé le SG de la commune de gérer les affaires courantes de la collectivité». A noter que les articles 100, 101 et 102 de la Loi sur la commune disposent qu’il est fait recours au pouvoir de substitution du wali en cas d’épuisement de tous les moyens accordés aux autorités locales, pour rapprocher les vues entre les membres de l’APC objet de blocage. Cette décision intervient par souci d’«assurer le service public aux citoyens et une meilleure prise en charge de leurs préoccupations», après la situation de blocage que connait l’APC depuis plusieurs mois, est-il expliqué.

Le wali a également décidé l’annulation de toutes les décisions de détachement du P/APC, de ses adjoints et des présidents des commissions, selon le communiqué qui précise que ces décisions ont été prises après «plus de dix réunions» ayant regroupé le wali avec les membres de l’APC, la dernière en date, aujourd’hui même. Le communiqué a relevé que la situation de blocage que connaît l’APC d’Oum El Djalil a eu un «impact négatif» sur le développement local et sur la vie quotidienne des habitants de cette localité. Il a expliqué que le blocage a «empêché l’engagement des subventions financières de l’opération de solidarité Ramadhan», «entraîné un retard dans l’approbation des listes des bénéficiaires de parcelles sociales», «freiné des projets de développement retenus au profit de la commune» et a «impacté négativement sur le suivi des conditions de scolarité» dans la commune.